Accueil A la une Burkina: le Consulat de Monaco en appui à 7 associations avec 10...

Burkina: le Consulat de Monaco en appui à 7 associations avec 10 millions FCFA

636
0

Le consul honoraire de la Principauté de Monaco au Burkina Faso, Seydou Diakité, a remis, ce mercredi 11 septembre 2019, à Ouagadougou, des chèques d’une valeur totale de dix millions de francs CFA aux représentants de sept associations, en vue de les accompagner dans leurs actions de développement.

Dans les cadres bilatéral et multilatéral, le Consulat de Monaco intervient pour soutenir les sapeurs-pompiers et certaines structures dans les domaines de l’alimentaire, de l’eau, de la santé, de la lutte contre le paludisme, la drépanocytose et le financement des activités rémunératrices des femmes.

De plus, depuis 2013, soit six ans maintenant, la coopération monégasque accompagne le Burkina Faso dans son développement en soutenant financièrement les projets pertinents des organisations de la société. C’est en gros une soixantaine de millions de francs CFA qui ont ainsi été octroyés ces six dernières années à des regroupements œuvrant, notamment, dans les secteurs de l’éducation, de l’insertion sociale, des activités rémunératrices des femmes et des projets sociaux.

Seydou Diakité, Consul Honoraire de la Principauté de Monaco au Burkina Faso

Chaque année, le Consulat honoraire de Monaco au Burkina reçoit des demandes de financements. Ainsi, une sélection est faite par l’organe de coordination en harmonie avec la coopération monégasque pour retenir certaines associations sur la base de la pertinence de leur projet. «Les dossiers des associations sont priorisés par rapport à ceux des individus», a fait savoir Seydou Diakité. Il y a eu une cinquantaine de demandes que le Consulat a reçu dans l’année mais pour que l’aide soit efficace, les donateurs ont préféré octroyer cette aide aux sept associations dont les projets ont été jugés «plus pertinents».

Il faut dire que les activités en rapport avec l’éducation, l’insertion socio-professionnelle des enfants en déficience mentale, la valorisation des produits locaux par les femmes, la garde des orphelins sont privilégiées sur le tableau de financement de la coopération monégasque.  

Philippe Nikièma, président de l’association Kib Téga Wendé

«Au nom des centaines de bénéficiaires de ces sept associations et au nom de leurs responsables, je voudrais modestement mais chaleureusement traduire mes remerciements pour le généreux soutien sous la forme d’un don à chacune des sept associations», a salué le représentant des regroupements bénéficiaires, Philippe Nikièma.

Le travail que ces associations mènent ou pourront mener quotidiennement «ne serait possible sans l’aide de donateurs aussi compatissants que vous. C’est grâce à des gens comme vous que nous sommes en mesure de continuer à faire progresser nos missions, chaque association en ce qui la  concerne, et cela, d’année en année», a ajouté M. Nikèma, président de l’Association «Kib Téga Wendé» qui veut dire que l’orphelin compte sur Dieu.

Les sept associations bénéficiaires, à savoir l’association Kib Téga Wendé, l’Association mère enfant de la commune rurale de Saaba, l’Ecole maternelle Dieudonné Yougbaré, l’Association Bianca pour le développement social, l’Association Lezékoura de Zabré, l’Association Lebanka de Leeré et le Groupement féminin Bood Na Paamé, ont pris l’engagement de faire bon usage de cet appui.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire