Accueil Economie Burkina: L’économie du pays « est confrontée à trois défis majeurs »...

Burkina: L’économie du pays « est confrontée à trois défis majeurs » (cadre du MINEFID)

537
0
SHARE
Au centre, Mme Céline Yonaba-Coulibaly, Conseillère technique du Ministre de l'Economie et à gauche le président de l'Ordre des experts comptables et comptables agréés, Soumaïla Ouédraogo

L’économie du Burkina « est confrontée à trois défis majeurs » que sont entre autres, la « bonne gouvernance et la qualité des institutions », selon la conseillère technique du ministre de l’Economie, des Finances et du Développement (MINEFID), Céline Yonaba/Coulibaly, à l’ouverture des activités commémoratives des 20 ans de l’Ordre national des Experts comptables et comptables agréés, ce 11 janvier 2018 à Ouagadougou. 

« Notre économie est confrontée à trois défis majeurs pour le développement économique du Burkina Faso. Ces défis concernent la bonne gouvernance et la qualité des institutions, la disponibilité de ressources humaines adaptées aux besoins de l’économie nationale, le développement des bases productives et de la compétitivité des secteurs de production et de transformation des produits nationaux », a déclaré Mme Yonaba.

Selon la représentante du ministre de l’Economie Rosine Sori/Coulibaly, « le renforcement de de la qualité d’information financière dont la profession de l’Ordre des experts comptables et comptables agréés (ONECCA) en est l’un des garants dans la chaîne de production et de diffusion ». Il « contribuera à n’en pas douter, à la sécurisation de l’intérêt public, à la pérennisation des entreprises et constituera un socle pour relever le défi du développement économique qui reste la priorité pour le gouvernement », a-telle poursuivi, notant que la profession des experts comptables emploie actuellement « environ 850 salariés ».

« Au cours de ses 20 ans d’existence, l’Ordre a eu l’ambition de servir l’économie du Burkina de façon singulière, l’économie mondiale de façon générale et rassurer les investisseurs nationaux et internationaux quant à sa capacité à assurer ou attester de la qualité des informations financières des entreprises », a dit son président Soumaïla Ouédraogo qui a souligné qu’au plan national l’ONECCA est présent dans tous les secteurs d’activités, toutes les formes d’entreprises et interviennent en amont et en aval des activités de ces entreprises.

Le rôle de l’ONECCA en matière de transparence financière et ses compétences lui ont également valu la « confiance » de l’Etat qui l’associe à ses principales structures à vocation de promotion de l’économie, de régulation et de contrôle, a signifié M. Ouédraogo qui a précisé que de 1997 à 2017, l’Ordre compte entre « 48 à 85 membres individuels, de 0 à 35 sociétés d’expertise comptable et de 0 à 35 experts-comptables stagiaires ».

L’Ordre des experts comptables et comptables agréés a été initialement créé par la loi n° 22/96/ADP du juillet 1996. La première Assemblée générale constitutive avec la mise en place des organes a été tenue le 6 mai 1997. Les prestations offertes par l’Ordre concernent toujours tous les secteurs de l’économie qu’ils relèvent de la gestion publique ou privée, des grandes entreprises ou des Petites et Moyennes Entreprises (PME) et Petites et Moyennes Industries (PMI), du secteur formel ou de l’informel.

Par Mathias BAZIE

Laisser un commentaire