Accueil Société Burkina: les agriculteurs invités à utiliser des variétés de culture qui résistent...

Burkina: les agriculteurs invités à utiliser des variétés de culture qui résistent à la sécheresse

Des membres de l'Agence nationale de la météorologie

L’Agence nationale de la météorologie (ANAM) au Burkina a invité mercredi 31 mai, les agriculteurs à utiliser des variétés de culture qui « résistent à la sécheresse pour qu’elle puisse subsister aux séquences sèches qui pourraient émailler l’installation de la saison des pluies ».

« Nous invitons les producteurs à faire très attention et surtout à utiliser des variétés de culture qui sont résistantes à la sécheresse pour qu’elles puissent subsister à ces séquences qui pourraient être probablement plus longue que la moyenne », a recommandé Grégoire Baki, ingénieur en agro-météorologie au niveau de l’ANAM.

Selon M. Baki, « au regard du profil de la saison des pluies à venir », il est recommandé aux producteurs « d’éviter de semer des cultures comme le mile et le maïs dans les baffons ».

« Par contre », poursuit-il, les agriculteurs peuvent exploiter « les baffons pour les cultures du riz » et pour les cultures de mile ils doivent « aller plus en altitude pour éviter les inondations ».

« Au niveau des conseils agro-météorologique, nous avons attiré l’attention aussi bien des producteurs que les autorités de faire très attention parce que ce n’est pas exclu qu’on assiste à des situations d’inondation surtout au niveau des bassins fluviaux du pays », a-t-il prévenu.

Les prévisions donnent les tendances probables de cumuls pluviométriques normales à excédentaire pour les périodes juin-juillet-août et juillet-août-septembre, des cumuls pluviométriques normales à tendance humide mais le caractère humide variera en intensité selon les zones. En effet, la petite zone située dans l’extrême Nord-Est, Nord, Nord-Ouest, Ouest et Sud-Ouest du pays présentent une moindre probabilité comparativement au reste du pays.

Daouda ZONGO

Laisser un commentaire