Accueil A la une Burkina: les avocats reconduisent leur mouvement de protestation

Burkina: les avocats reconduisent leur mouvement de protestation

941
0
Des avocats empruntant leur avenue lors de la marche au Centre-ville de Ouagadougou

Les avocats du Burkina ont décidé, ce lundi 13 mai 2019, au cours d’une assemblée générale, de reconduire, une fois de plus, leur mouvement de protestation, à compter du mardi 14 mai 2019 et ce pour deux semaines.

Les Hommes en robe noire, qui ont entamé depuis le 23 avril dernier un mouvement d’humeur, ont décidé de prolonger de deux semaines leur non-participation aux audiences des cours et tribunaux du Burkina, à compter du mardi 14 mai 2019.

Cette fois-ci, les avocats on prévu un sit-in, le lundi 20 mai, devant la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO).

Le 29 avril 2019, à l’issue de leur premier mouvement de 96 heures de protestation, les avocats ont marché de la maison de l’avocat au ministère en charge de la Justice en vue d’inviter «l’Etat à une recherche urgente de solutions appropriées (à la situation) et à assurer la reprise immédiate de toutes les activités juridictionnelles».

En rappel les avocats exigent «le respect de la justice et des droits humains». En effet «depuis octobre 2018, il y a une interruption d’un pan des activités juridictionnelles, notamment, les audiences de flagrants délits, les audiences de citations directes, les audiences devant les juges d’instruction», à cause d’un mouvement d’humeur des Gardes de sécurité pénitentiaire. Mouvement des GSP auquel est venu s’ajouter celui des greffiers.

En entrant dans le cycle des manifestations que subit le Burkina depuis quelques temps, les avocats réclament la résolution des obstacles au dysfonctionnement du système judiciaire.

Il est à noter que cela fait la troisième fois que les avocats reconduisent leur mouvement de protestation.

Encadré: les décisions de l’AG

1.      La poursuite de la suspension de la participation des avocats du Burkina Faso à toutes les audiences des cours et tribunaux sur toute l’étendue du territoire, du mardi 14 mai au lundi 27 mai 2019 inclus;

2.      La tenue d’un sit-in le lundi 20 mai 2019 à partir de 8 heures 00 devant la Maison d’Arrêt et de Correction de Ouagadougou suivi d’une conférence de presse à la Maison de l’Avocat;

3.      La saisine des institutions internationales d’avocats (Conférence des Barreaux de l’UEMOA, la Conférence des Barreaux OHADA, le PALU, l’UIA, la CIB…);

4.      La dénonciation des violations des droits humains auprès des commissions et cours internationales;

5.      La tenue d’une Assemblée Générale Extraordinaire le lundi 27 mai 2019 à 10 heures 00 à la Maison de l’Avocat, pour la suite à donner.

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire