Accueil A la une Burkina: les conditions pour l’ouverture des frontières aériennes

Burkina: les conditions pour l’ouverture des frontières aériennes

441
0
Aéroport de Ouagadougou

Les autorités burkinabè consentent la réouverture des frontières aériennes pour le 1er août 2020. Toutefois, elles soumettent cela à des conditions qui se déclinent en la présentation d’un test négatif, le port obligatoire du cache–nez sont, conditions imposées à tout voyageur venant ou quittant le Burkina Faso.

Le ministre de la Santé, Claudine Lougué, a précisé que « lorsque le passager n’a pas de test PCR, il a l’obligation de se soumettre au test, test diagnostic rapide, test PCR à sa charge. Si le test est positif, il doit bénéficier d’une prise en charge. Lorsqu’il s’agit d’un voyageur en transit, si le transit ne dépasse pas 48h, il est confiné sous surveillance policière à l’hôtel et conduit à l’embarquement toujours sous surveillance ».

Son collègue en charge des Transports, Vincent Dabilgou, ajoute que  dans les aéroports et dans les agences de voyage, des dispositifs sont prévus pour réduire les risques de contamination. Pour ce faire, il a été mis en place « des sortes de robots qui permettent d’identifier les voyageurs dont les températures dépassent la normale. Et les avions seront mieux traités du point de vue de la désinfection», a-t-il expliqué.

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire