Accueil Economie Burkina: les professionnels de l’assurance échangent avec le ministre en charge du...

Burkina: les professionnels de l’assurance échangent avec le ministre en charge du Commerce

Le président APSAB Monhamed JI Compaoré (à gauche) avec le ministre Kaboré

Une délégation de l’Association professionnelle des sociétés d’assurance du Burkina Faso (APSAB), avec à sa tête son président, Monhamed JI Compaoré, a rencontré le mardi 7 septembre 2021, le ministre de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat, Harouna Kaboré, au sein de son ministère. Au menu des échanges entre le ministre et ses hôtes, l’assurance coton et celle des artisans et l’assurance des industries, ont pris le dessus. Les professionnels de l’assurance au Burkina Faso ont demandé le soutien du ministre Harouna Kaboré, enregistré ses conseils, et comptent sur son accompagnement, en vue de mener à bien leurs différentes activités.

Le président de l’Association professionnelle des sociétés d’assurance du Burkina Faso (APSAB), Monhamed JI Compaoré, qui avait à ses côtés le vice-président, le secrétaire général ainsi que d’autres membres du bureau exécutif, a été reçu en audience, le mardi 7 septembre 2021, par le ministre de l’Industrie du commerce et de l’artisanat, Harouna Kaboré. Cette rencontre a été l’occasion de présenter au ministre les membres du bureau exécutif de l’APSAB et d’aborder plusieurs autres sujets entrant dans le cadre des activités menées au sein de l’Association.

Ainsi, les échanges entre le ministre et ses visiteurs du jour ont, entre autres, porté sur la place octroyée à l’APSAB et auxiliaires à la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina. La délégation des professionnels de l’assurance au Burkina Faso a fait la demande auprès du ministre Kaboré d’augmenter le nombre de sièges attribués aux compagnies d’assurance au sein de la CCIA-BF. En rappel, sur environ 173 sièges que la Chambre du commerce et d’industrie répartit dans les différents domaines d’activités et de métiers, c’est un seul qui est attribué aux compagnies d’assurance au Burkina. «Ce quota pourrait être revu, par rapport à notre poids économique», a estimé le président de l’APSAB, Monhamed JI Compaoré qui souhaite que soit attribué à l’association des assureurs, le nombre de sièges correspondant  à la réalité de leur contribution au développement économique et social du  Burkina Faso.

La délégation de l’APSAB reçue par le ministre Harouna Kaboré

En outre, les visiteurs échangé avec le ministre burkinabè en charge du Commerce, sur l’assurance coton, dans l’optique «de renforcer la sécurité de  son exploitation, celle des coton-culteurs  ainsi que de leurs ayants droit».

La question de l’assurance des artisans était également en place de choix au menu des échanges entre la délégation de l’APSAB et le patron du département en charge du Commerce. Au regard du nombre important des artisans au Burkina Faso, et avec le registre des métiers qui est en train d’être constitué, Monhamed JI Compaoré et ses collaborateurs souhaitent que la carte qui sera mise à la disposition de ces artisans, «puisse intégrer plusieurs services dont les sociétés d’assurance devant les protéger, eux et leurs activités».

L’assurance des industries n’a pas été occultée au titre des échanges, opportunité dont se sont saisis les membres de l’Association professionnelle des sociétés d’assurance du Burkina Faso pour demander au ministre de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat, de faciliter leurs relations avec le Groupement des industriels du Burkina dans le but de permettre des réflexions communes et la mise en place d’un bon dispositif d’assurance des unités de production au Burkina Faso.

Le président de l’APSAB Monhamed JI Compaoré

Par ailleurs, les membres de l’APSAB ont informé le ministre Kaboré de la tenue des états généraux de l’assurance au Burkina Faso, prévue pour janvier prochain, selon le président Monhamed JI Compaoré. A cet effet, «nous avons demandé dès à présent le soutien du ministre, ses conseils et son accompagnement», a-t-il laissé entendre. «Le ministre Kaboré siège dans plusieurs conseils d’administration des entreprises et nous souhaitons qu’il puisse nous aider à faire la promotion de la prévoyance dans toutes ces entreprises, notamment la prévoyance sociale aussi bien chez les salariés que d’autres partenaires de ces entreprises», a déclaré M. Compaoré.

La délégation de l’APSAB a confié avoir noté «une écoute très attentive du ministre qui maîtrise bien ces sujets» et qui lui a déjà donné des orientations. Selon le président Mohamed JI Compaoré, le ministre Harouna Kaboré leur a promis de mettre à contribution les services spécialisés de son département pour des rencontres entre eux et l’APSAB sur les sujets susmentionnés.

Siaka CISSE (Stagiaire)

Laisser un commentaire