Accueil Economie Burkina: l’UAOD appelle à soutenir le PNDES

Burkina: l’UAOD appelle à soutenir le PNDES

Martine Yabré, coordinatrice de l'UAOD Burkina

L’Union africaine des Organisations non gouvernementales de développement (UAOD), section Burkina, a invité, ce mardi 1er mai, ses partenaires et partant de là le peuple burkinabè à soutenir le Plan national de développement économique et social (PNDES), dont sa réussite incombe à tous. L’appel a été fait lors d’une table ronde tenue à Ouagadougou, en présence du ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Harouna Kaboré.

Cette table ronde qui a pour thème : « Responsabilité et contribution citoyenne des entreprises aux actions de développement dans la mise en œuvre du PNDES : Quelles synergies avec les ONG de développement », se veut un cadre de contribution et d’engagements des acteurs clés à la mise en œuvre de programme sociaux de l’UAOD en lien avec le PNDES, selon les organisateurs.

Des participants à la table ronde de l’UAOD

Le secteur privé étant « le moteur de développement de tout pays », l’UAOD appelle ses acteurs à s’investir afin que le Plan national de développement économique et social soit une réussite car c’est un programme de tout le peuple burkinabè et non pour une personne encore moins pour un parti politique.

Pour la coordinatrice pays de l’UAOD, Martine Yabré « il faut encourager les gens, les stimuler » pour qu’ils fournissent plus d’effort en donnant ce qu’ils ont pour la mise en œuvre du PNDES.

Ministre burkinabè du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Harouna Kaboré

Le ministre du Commerce, de l’industrie et de l’Artisanat, qui est le parrain de la table ronde, a exprimé sa reconnaissance à l’UAOD pour avoir organisé la présente rencontre. Pour lui, il faut faire du Burkina « un pays qui va de l’avant » et « vouloir mobiliser des acteurs autour du PNDES c’est faire preuve de patriotisme ». « Personne ne viendra construire notre pays à notre place », a conclu le ministre Kabroré.

« Il faut que chacun prenne conscience que l’économie reste la base de tout développement », a affirmé Abssi Charlemagne, le président de l’UNALFA, pour qui « c’est de notre engagement, notre vertu qu’on pourra dire que l’Afrique est au rendez-vous ». « Si nous réussissons ça sera à l’actif de tous », a-t-il soutenu, souhaitant qu’on accompagne l’UAOD dans ses actions de développement.

Remise de certificat de reconnaissance à l’IAM

Au cours de cette rencontre, des certificats et d’attestations de reconnaissance ont été remis aux entreprises et aux partenaires qui segmentent les leviers du développement. Les certificats ont été octroyés à EBOMAF, SOFITEX, à la société de cimenterie CIM FASO et à l’Institut Africain de Management (IAM). Ces certificats ont été attribués après examen de dossiers de plusieurs entreprises africaines parmi lesquelles huit ont été retenues. Quant aux attestations, elles ont été remises aux télévisions BF1 et Burkina Info et à Savane média pour leur accompagnement à l’UAOD.

Moussa Hamed Diallo, président du conseil d’administration de l’IAM Ouaga, a remercié l’UAOD pour la reconnaissance et l’encourage à continuer sur cette lancée.

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire