Accueil A la une Burkina: plus de 90 écoles occupées par des déplacés internes dont 9 514...

Burkina: plus de 90 écoles occupées par des déplacés internes dont 9 514 élèves

944
0
(Ph. d'illustration)

A la suite des attaques armées au Burkina 2 152 écoles primaires ont été fermées temporairement au moins une fois. Cette même situation a entrainé de nombreux déplacés internes dont 9 514 élèves qui ont occupé 96 écoles, selon le ministre burkinabè de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, Stanislas Ouaro, qui était face à la presse ce jeudi 19 septembre 2019, à Ouagadougou.

«Selon les données collectées par le Conseil national de Secours d’Urgence et de Réhabilitation (CONASUR ), on dénombre parmi les personnes déplacées internes, 9514 élèves soit 591 du primaire, 6 860 du post-primaire et 2063 du secondaire», a affirmé le ministre Ouaro, qui informe que «ces informations concernent uniquement les régions de la Boucle du Mouhoun, du Centr-Nord et du Sahel».

Il a indiqué qu’«au regard de l’ampleur de la situation des déplacés internes, des dispositions seront prises pour la réinscription de ces élèves dans leurs classes respectives et pour leur fournir les kits pédagogiques nécessaires».

Les attaques armées ont entrainé, à la date du 21 juin 2019, la fermeture temporaire de 2 152 écoles primaires et a affecté 296 757 élèves répartis dans la région de l’Est, du Centre-Est du Centre-Nord, du Nord de la Boucle du Mouhoun et du Sahel.

Plus de 190 établissements post-primaires et secondaires ont été également fermés temporairement au moins une fois pour les mêmes raisons. Et c’est plus de 42 700 élèves qui en sont victimes.

« La reprise des activités pédagogiques pour les écoles qui n’ont pas pu rouvrir se fera au fur et à mesure de la sécurisation des localités concernées et en concertation avec les Forces de Défenses et deSécurité ainsi que les autorités administratives des localités concernées», a confié le ministre en charge de l’Education.

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire