Accueil LE SAVIEZ-VOUS? Burkina: Pourquoi le Sieur Jacob Zongo a disparu de la liste des...

Burkina: Pourquoi le Sieur Jacob Zongo a disparu de la liste des députés ?

Jacob Zongo, tête de liste des 21 députés proposés par le président du Faso, le lieutenant-colonel Paul Henri Damiba, a disparu de cette liste et était donc absent à l’investiture des membres de l’Assemblée Législative de la Transition (ALT). La raison, selon nos confrères de Oméga, le sieur Zongo, qui est «un gros» client de la justice burkinabè, « a fait croire au Président Damiba » qu’il est avocat.

C’est donc à ce titre que le chef de l’Etat l’avait choisi parmi les 21 personnalités devant siéger à l’Assemblée législative de la transition.

«Sous le coup de plusieurs poursuites judiciaires, Jacob Zongo aurait une réputation sulfureuse à Bobo Dioulasso», souligne Oméga qui indique que le barreau burkinabè est en colère contre cette apparente usurpation de titre, d’un traducteur de justice qui a officié au tribunal de commerce de bobo de 2013 à 2017. En effet, le parquet de Bobo Dioulasso avait déjà eu un dossier contre M. Zongo pour des faits d’escroquerie, courant 2017, d’un montant de 4 millions de francs CFA, a fait savoir Oméga.

Selon le bâtonnier du Burkina Faso, Maitre Siaka Niamba, qui s’est confié à nos confrères, monsieur Jacob Zongo n’est pas inscrit au tableau du barreau burkinabè. M. Niamba a par ailleurs indiqué qu’une action judiciaire est en train d’être entreprise contre le mis en cause.

Déjà, à l’annonce de la liste des députés, le parquet de Bobo-Dioulasso avait saisi celui de Ouagadougou pour clairement exprimer son doute de voir un interprète devenir soudainement avocat.

A en croire nos confrères, Jacob se serait fait enrôler au barreau du Kwilu, en République Démocratique du Congo, après avoir échoué à se faire enregistrer au Bénin. Et même pour ce statut, le bâtonnier Niamba y met des réserves. En effet, il a rappelé que «pour se faire enregistrer au barreau du Congo, il y a deux conditions: Avoir la nationalité congolaise ou être d’abord avocat au barreau du Burkina mais et à la condition préalable, qu’il existe un accord de réciprocité entre les deux barreaux»,  ce qui ne semble pas être le cas.

«J’ai fait mes premiers pas au palais de Bobo et je connais très bien le nommé Jacob Zongo recruté sur le tas comme interprète», témoigne un juge à nos confrères.

Qu’adviendra-t-il donc du Sieur Jacob Zongo?

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire