Accueil Dernière Actu Burkina: Quand des syndicalistes soutiennent le PNDES

Burkina: Quand des syndicalistes soutiennent le PNDES

Pour le porte-parole des organisations syndicales de travailleurs, Paul N. KABORE(milieu), si leurs mesures sont prises en compte, cela renforcera le PNDES

Les organisations syndicales de travailleurs comptent présenter des mesures qu’elles jugent nécessaires dans la réussite du PNDES dans les jours à venir. Elles l’ont fait savoir au cours d’une conférence de presse ce jour 20 février 2017 à Ouagadougou.

L’une des premières mesures évoquée est la ratification des conventions de l’Organisation internationale du travail (OIT) portant sur les marchés publiques. Selon le porte-parole des organisations syndicales, Paul N. Kaboré, cette ratification permettra la limitation de la traite des hommes. Il a aussi fait mention de l’arrêté  N 189 qui vise le travail domestique. Selon lui, sa ratification permettra de réduire l’exploitation dont est victime cette catégorie de travailleurs.

Selon le porte-parole des organisations syndicales, Paul N. Kaboré, l’adoption d’une réglementation basée sur la CIT (projet de convention concernant la sous-traitance et projet de recommandation concernant le travail en sous-traitance) doit être inclue dans le PNDES afin d’éradiquer définitivement l’exploitation des travailleurs du fait des sociétés de placement peu orthodoxes.

Il a ajouté qu’il souhaite une prise en compte de la relecture du Code du travail, la réponse aux questions sur le développement économique, la protection des travailleurs et l’emploi des jeunes.

Les actions telles que, l’incitation à la conclusion de convention collective dans les secteurs (BTP, le gardiennage, l’hôtellerie etc), l’incitation à la prise en compte de l’indicateur de création d’emplois dans les bilans des entreprises et l’incitation à la mise en place d’un mécanisme connu de tous permettant une valorisation des salaires et indemnités, dans la fonction publique comme dans le privé sont des mesures qui seront, selon Paul N. Kaboré inclues au menu de leur rencontre avec le gouvernement.

A côté de tout cela, les organisations syndicales de travailleurs  souhaitent la participation des organisations syndicales aux structures de suivi du PNDES, notamment celles chargées de l’emploi et du travail décent.

Font partie de ces centrales syndicales du Burkina Faso neuf syndicats dont, entre autres, le SAIB, SAMAB, SNEAB, SNESS, SYNTRAPOST…

Mariam KANDO

 

Laisser un commentaire