Accueil A la une Burkina : un tueur sur les routes

Burkina : un tueur sur les routes

Vue d'un accident de la circulation (Photo d'illustration)

L’incivisme sur nos routes a la peau dure. C’est un mal à combattre avec la dernière énergie au Burkina Faso. Malgré les efforts des Forces de l’ordre, il existe au quotidien des individus qui trompent de leur vigilance pour commettre des actes qui vont à l’encontre des normes du Code routier. Le non-respect des feux tricolores, l’un des sports favoris de certains usagers des routes, fait partis de ceux-là.

Nul n’ignore que l’on est autorisé à passer à un feu quand celui-ci est vert. Quand le feu est à la couleur orange, cela vous invite à vous apprêter à vous arrêter parce que ce sera le tour de la couleur rouge qui défend de passer. Cela permet une fluidité de la circulation.

Malheureusement les feux tricolores sont vus par certains comme un « obstacle » à la bonne circulation. Et c’est pour cela, qu’il est récurrent de voir de tels individus accélérer au feu orange et passer même quand le feu est au rouge.

Ces individus ne mesurent certainement pas le risque qu’ils font courir à leur propre vie et à celle des autres. En effet, le non-respect des feux tricolores est l’une des principales causes des accidents de circulation.

C’est ce qui a fait dire que « la route tue », comme si c’est la route qui est coupable de ces nombreuses morts. Mais en réalité, ce sont les usagers, de par leur comportement. Ce tueur sur nos routes, c’est donc les usagers eux-mêmes. Alors, changeons un jour!

Oumpounini MANDOBIGA (stagiaire)

Laisser un commentaire