Accueil Culture Burkina/Valorisation des espaces de divertissement: la 7e édition des MADIGO lancée

Burkina/Valorisation des espaces de divertissement: la 7e édition des MADIGO lancée

378
0
Serge Ekra Delafaurce, commissaire général des MADIGO

La septième édition de la nuit dédiée aux Meilleurs Acteurs de Divertissement et de la Gastronomie de Ouagadougou (MADIGO) a été lancée ce jeudi 27 août 2020. Le commissariat général, a, à cet effet, animé une conférence de presse pour donner les grandes lignes de cet évènement culturel burkinabè. En termes d’innovation, il sera organisé pour cette édition, un dîner gala pour le clou de cette cérémonie annoncée pour le 18 décembre prochain, a indiqué Serge Ekra Delafaurce, commissaire général des MADIGO.

Les MADIGO sont « une contribution à la culture du Burkina Faso. On est en train de travailler à changer la configuration de l’évènement, parce que cette année on veut organiser un diner gala pour que ces acteurs de la nuit puissent à cette occasion se retrouver dans un cadre huppé, c’est-à-dire costume, cravate, nœud papillon, smocking, (… ) », a affirmé M. Délafaurce. Comme autre innovation, pour la septième édition, le Commissariat a décidé de faire la promotion de l’industrie agro-alimentaire. « Des investigations seront menées dans ce sens et des trophées seront décernés à certaines entreprises qui le méritent », a signifié le commissariat général des MADIGO qui a fait savoir que cette édition est placée sous le thème de la promotion et de valorisation des industries agro-alimentaires.

« Ca sera un travail technique qui va se faire, mais il n’y aura pas de nominations. On va sélectionner les jeunes acteurs qui travaillent dans ce secteur. Les reconnaissances à ce niveau seront des prix spéciaux, des prix promotionnels pour encourager ce secteur », a-t-il indiqué.

Les responsables du MADIGO

Le cadre de valorisation des espaces de divertissements du Burkina conserve toujours sa « même méthode », a-t-il dit, signifant que l’équipe procèdera dans un premier temps par le recensement sommaire des espaces et individus du domaine. Lors de cette étape, le commissariat général tient compte de certaines propositions faites par des observateurs discrets. Ensuite les membres du MADIGO visitent incognito les espaces recensés en vue de produire la liste définitive des nominés de l’édition en cours, en tenant compte des critères établis. Après suit l’étape de la présélection qui publie la liste officielle dont trois nominés par catégorie. La dernière phase consiste à ouvrir un vote libre et transparent sur les réseaux sociaux. Le début des votes de cette édition commence à partir du 18 novembre 2020.

Pour les espaces, il faut avoir au moins huit mois d’existence, être géographiquement accessible, avoir une capacité d’accueil d’au moins 150 places, être salubre et être visible sur les médias et réseaux sociaux. Quant aux Disc Joker et Manager, ils doivent être en exercice au moins trois mois avant les présélections, promouvoir la musique et les concepts burkinabè et être visible sur les médias et les réseaux sociaux.   

Les « MADIGO », sont un cadre, une cérémonie de récompense des meilleurs acteurs de divertissement et de gastronomie de Ouagadougou. Une soirée au cours de laquelle, après des investigations dûment menées, une équipe de professionnels des médias et expérimentés dans le domaine du divertissement, récompensent à travers des prix, certains acteurs jugés méritant à cet effet. Depuis sa création édition en 2014, le comité d’organisation décerne les prix suivants : « meilleurs Night club ; Bar ; Maquis ; restaurant ; Hôtel ; Espace spécialisé ; Hôtesses ; Manager ; Disc Jockey ; Evènement de divertissement et Acteur de la diaspora burkinabè ».

Selon ses initiateurs, les MADIGO visent entre autres à «reconnaître le travail abattu par les acteurs et promoteurs d’espaces de loisirs, susciter la concurrence entre les acteurs, créer un cadre d’échanges, inciter les promoteurs d’espaces de divertissement à communiquer davantage sur les médias traditionnels ».

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire