Accueil A la une CAN 2021: « C’est un bon tirage pour le Burkina »

CAN 2021: « C’est un bon tirage pour le Burkina »

Le 11 de départ face au Malawi le 16 novembre 2020

Les Etalons du Burkina Faso connaissent désormais leurs adversaires de la Coupe d’Afrique des Nations Cameroun 2021. Les hommes de Kamou Malo vont en découdre, à partir du 9 janvier 2022 avec le pays organisateur le Cameroun, ensuite contre le Cap Vert et en troisième match contre l’Ethiopie. Quelques supporters ont donné leurs analyses sur les chances du Onze national dans ce groupe A. Il est également à noter que le Burkina Faso était absent de la dernière CAN qui s’est jouée en 2019 en Egypte.

Yann Zoungrana, supporter des Etalons: «C’est un bon tirage pour le Burkina»

Yann Zoungrana, supporter des Etalons

Je crois que le tirage du Burkina Faso est un bon tirage, puisqu’il se retrouve dans un groupe qui est, à mon avis, assez équilibré. Les Etalons peuvent et doivent y trouver leur compte. Statistiquement et sur le papier, le Burkina Faso est vraiment bien parti pour se qualifier; mais comme en football, il y a toujours des surprises et que tout ne se rapporte pas à ce qui est sur le papier, les Étalons doivent donc continuer de travailler et surtout de travailler dur pour consolider cette position de favori. Ils peuvent et doivent viser la tête de ce groupe si possible. 

Adama Salembéré, journaliste sportif: «Le Cameroun et le Burkina Faso sont favoris»

Adama Salembéré, journaliste sportif

Le Cameroun et le Burkina Faso sont favoris. Les deux équipes se connaissent pour avoir évolué ensemble dans la même poule. En 2017 on était dans la même poule et on a terminé 1er du groupe. C’est en 1998, au Burkina Faso, que dans la même poule A, le Cameroun nous a battus en match d’ouverture par la plus petite des marques. Quant à l’Éthiopie, on était déjà dans la même poule en 2013 en Afrique du Sud où on les avait largement battus 4-0. Mais le football reste ce qu’il est. Nos deux outsiders peuvent créer la surprise comme on a l’habitude de voir dans les compétitions. Le Cap Vert, lui, nous a déjà battus au Stade du 4-Août, et c’est possible.

Elisabeth Yanogo, étudiante et fan des Etalons: «Je suis sûre et convaincue que nous irons loin dans cette édition»

Elisabeth Yanogo, étudiante

Moi j’ai confiance aux Etalons. Je suis sûre et convaincue que nous irons loin dans cette édition. Bien vrai que certains de ceux qui ont joué en 2013 ne jouent plus. Je parle de Bancé et de Pitroipa. Mais nous avons de jeunes talentueux, une jeune génération. Je suis et je reste convaincue que nous irons loin, même si ce ne sera pas aussi facile. J’espère que le sélectionneur fera bien son travail, qu’il va sélectionner les bons joueurs. Il ne devrait pas oublier que nous avons de jeunes talentueux en D1. Il ne devrait pas se contenter de ceux qui jouent à l’extérieur.

Lassina Sawadogo, journaliste sportif: «C’est un groupe assez équilibré»

Lassina Sawadogo, journaliste sportif

Le Burkina a la lourde responsabilité d’ouvrir cette coupe d’Afrique des nations avec le pays organisateur le Cameroun. Pour le Cap Vert, il  nous a sérieusement causé des problèmes ces dernières années. Quant à l’Ethiopie, on se rappelle encore cette prestation XXL des Etalons contre cette équipe du côté de l’Afrique du Sud en 2013. Mais beaucoup d’eau a coulé sous le pont, dans quel état de forme va se trouver le Burkina Faso? C’est la question qu’on va se poser peut-être en décembre prochain. C’est un groupe assez équilibré à mon avis, qui ne laisse pas transparaître un gros favori, mis à part le pays organisateur.

Talata Hortense Kohoun, étudiante: «Si les Etalons se mettent au sérieux, ils pourront mieux faire»

Talata Hortense Kohoun, étudiante

Si les Etalons se mettent au sérieux, ils pourront mieux faire. Parce que quand on les regarde, on sent qu’ils  ont du potentiel. Cependant, ils ont un gros souci qui est le fait qu’ils ne se mettent pas au sérieux. A mon avis, s’ils apprennent des erreurs du passé, ils peuvent mieux faire. De toute façon, ça ne sera pas une mince affaire pour le Burkina Faso, parce que les adversaires sont aussi de taille, et c’est aux Etalons de se mettre au sérieux pour honorer le pays.

Jean Florent Dakouo, supporter des Etalons: «C’est un groupe très jouable pour le Burkina Faso»

Jean Florent Dakouo, supporter des Etalons

C’est un groupe qui est très jouable pour le Burkina Faso. Ma crainte c’était de voir le Burkina Faso dans la même poule que l’Egypte, la Côte d’Ivoire ou le Sénégal. Dans ce groupe A, c’est le Cameroun qui me fait peur, parce que c’est le pays organisateur qui va vouloir donner le meilleur de lui-même. Sinon tout est jouable pour les Etalons, il suffit qu’ils mouillent le maillot, battent le Cap Vert et l’Ethiopie et un match nul contre le Cameroun. Ça sera largement bien et ça leur fera sept points et ils peuvent même prendre la tête du groupe. Ce tirage, il n’est pas comme les autres années où c’était déséquilibré et les Étalons tâtonnaient puis s’en sortaient. A mon humble avis, le Burkina Faso peut même atteindre la finale, s’ils se mettent au sérieux. Parce que dans tout ça, c’est juste le mental et la concentration qui seront déterminants et vont faire la différence. La poule là est une bonne poule pour le Burkina Faso je trouve.

Siaka CISSE (Stagiaire)

Laisser un commentaire