Accueil Editorial CAN Total Gabon 2017 : les Panthères et les Eléphants pris au...

CAN Total Gabon 2017 : les Panthères et les Eléphants pris au piège !

La désiluusion pour Aubameyang et le Gabon (Ph. europe1.fr)

Les Eléphants ne sont plus rois de l’Afrique et les Panthères ont été chassées de leur propre antre. Et la Coupe d’Afrique des nations de 2017 peut continuer, sans les Ivoiriens, tenants du titre, ni les Gabonais, les hôtes de la compétition. Sortis dès le premier tour du tournoi qui connaîtra son dernier quart-finaliste ce mercredi 25 janvier, Ivoiriens et Gabonais quittent la fête du football, la queue entre les pattes. Ces deux sélections n’ont réellement jamais répondu présentes dans cette compétition où elles ont plutôt brillé par leur manque criard de réalisme. Avec des joueurs qui se sont exprimés sur l’aire de jeu comme l’auraient fait des équipes sans ambition, des outsiders venus jouer les trouble-fêtes dans un tournoi où les victoires s’arrachent avec détermination.

En tout cas, le football fait encore peu de place aux favoris, les « fameux petits poucets » étant résolument engagés à bousculer la hiérarchie classique.  Le temps des épouvantails des CAN est désuet et Gabonais et Ivoiriens viennent de l’apprendre à leurs dépens. Il ne suffit pas d’avoir dans ses effectifs un Pierre-Emerick Aubameyang, entre autres, meilleur joueur africain, étincelant au Borussia Dortmund, mais terne à la CAN, pour prétendre au sacre. Désormais, c’est un leurre que de penser qu’on peut dominer la plus grande fête du foot africain simplement parce qu’on a, dans ses rangs, des joueurs de la trempe de Serge Aurier ou Wilfried Zaha. Ça c’était avant !

Aujourd’hui, tous les pays jouent crânement leurs chances et ce n’est pas la Guinée Bissau qui a fait douter le Gabon et le Cameroun avant de s’écrouler, épuisée par les deux premiers matchs, devant les Etalons du Burkina Faso, qui dira le contraire. Que dire du Zimbabwe qui a accroché l’Algérie de Riyad Mahrez, qui a ravi le titre de meilleur joueur africain de l’année 2016 à un certain…Pierre-Emerick Aubameyang ? Le Gabon, la Côte d’Ivoire et l’Algérie sont donc renvoyés à leurs entraînements, où ils réviseront leurs gammes pour les prochaines compétitions. Ils en profiteront pour méditer cette nouvelle leçon simple mais efficace du foot, née du nivellement indéniable des valeurs : pour gagner, il faut se battre. Et d’autres sélections qui ne l’auront pas compris connaîtront la même désillusion que les Eléphants, les Panthères et les Fennecs qui viennent de passer à la trappe  du premier tour de la CAN Total Gabon 2017. Et que vive la fête au Gabon, même sans spectateurs !

Par Wakat Séra  

Laisser un commentaire