Accueil Flash-info CHU-Yalgado Ouédraogo : 3 agents agressés, 24 heures d’arrêt de travail

CHU-Yalgado Ouédraogo : 3 agents agressés, 24 heures d’arrêt de travail

Plaque indiquant le Centre hospitalier et universitaire Yalgado Ouédraogo (photo d'illustration)

Des agents du Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO) ont observé ce jour 5 juin 2017, un arrêt de travail de 24 heures pour protester contre l’agression hier dimanche de trois agents de ce centre de santé.

Le cas est similaire à celui qui avait provoqué la colère des agents du Centre hospitalier universitaire Souro Sanou, il y a quelques jours : un patient décède et l’accompagnant en veut aux agents de santé sur place et les agresse. La réponse des agents est tout aussi pareille. Un arrêt de travail.

Cet arrêt de travail est une réaction de la sous-section du Syndicat autonome des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA) du CHU-YO qui  refuse l’agression des agents de santé.

«Nous sommes écœurés et révoltés de ce qui s’est passé hier à 3 heures du matin lorsque trois de nos camarades ont été agressés dans l’exercice de leur fonction», a indiqué le secrétaire général adjoint du SYNTSHA CHU-YO, Modeste Méda. L’agression, a-t-il fait savoir, a porté sur deux internes et un médecin spécialisé qui ont été « tabassés » par des accompagnants d’un patient décédé.

Le responsable syndical a précisé que parmi les agents agressés deux ont été blessés.

Il a souligné que le malade décédé a été admis pour un traumatisme crânien et sa situation était très grave.

«Les agents médicaux ont fait leur possible pour le réanimer, mais malheureusement, il a rendu l’âme», a confié le SG adjoint du SYNTSHA sous-section CHU-YO.

Il a insisté sur la nécessité d’arrêter et de punir les agresseurs de leurs camarades, conformément à la loi.

Boureima DEMBELE

Laisser un commentaire