Accueil Culture Cinquantenaire du FESPACO: des professionnels du cinéma en rétrospection

Cinquantenaire du FESPACO: des professionnels du cinéma en rétrospection

201
0
SHARE
Atelier de rétrospection et de prospection sur le rôle et la place sur le rôle et la place

Des professionnels du cinéma d’Afrique et sa diaspora ont entamé ce jeudi 30 novembre 2017 à Ouagadougou, un atelier de trois pour jeter un regard à la fois rétrospectif et prospectif sur le rôle et la place du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) en préparation du cinquantenaire de la biennale.

Organisé sous le thème : « Rôle, place et fonction du FESPACO dans le développement de l’expression cinématographique et audiovisuelle en Afrique et dans la diaspora », cette rencontre se présente comme une opportunité qui sera « mise à profit pour définir le contenu et le thème du cinquantenaire et aussi, dégager des perspectives pour une meilleure organisation des futures éditions » du festival.

Le délégué général du FESPACO, Ardiouma Soma (Ph. Daouda ZONGO @wakatsera.com)

Cette atelier qui a réuni des professionnels du cinéma venus du Canada, France, Angleterre, Belgique, Cameroun, Afrique du Sud, Mali, Maroc, Sénégal et du Burkina, « s’inscrit dans la démarche du FESPACO d’organiser des concertations régulières entre la délégation permanente du festival et les professionnels du cinéma et de l’audiovisuel ainsi que les partenaires techniques et financiers », a affirmé le délégué général de la biennale, Ardiouma Soma.

« Si le FESPACO vit, il doit ajouter de la plus-value aux acquis déjà engrangés », selon le ministre burkinabè de la Culture, Issouf Sawadogo, représenté par son secrétaire général Jean-Paul Koudougou. Il a exhorté les participants à la rencontre « à poser sans complaisance un diagnostic approprié, débouchant sur des recommandations opérationnelles ».

Le secrétaire général du ministère burkinabè de la Culture, Jean-Paul Koudougou (Ph. Daouda ZONGO @wakatsera.com)

Il a par ailleurs rassuré de son « engagement à consolider avec la plus grande attention toutes les résolutions et recommandations qui sortiront de ces instants de cogitation ».

Vitrine culturelle de notoriété internationale et plateforme promotionnelle par excellence des cinémas d’Afrique et de sa diaspora, le cinquantenaire du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou est prévu se tenir du 23 février au 2 mars 2019.

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire