Accueil A la une Circulation à Ouagadougou: Ecobank vole au secours de la mairie pour sauver...

Circulation à Ouagadougou: Ecobank vole au secours de la mairie pour sauver des vies

461
0
Remise de boxes à la mairie par Ecobank

Ecobank-Burkina Faso a remis, ce lundi 28 septembre 2020, un lot de 50 boxes de régulation de la circulation à la commune de Ouagadougou, dans le but d’aider la police municipale à sécuriser les allées et venues des véhicules dans la capitale burkinabè.

«Ecobank est une entreprise citoyenne. Ce que nous faisons aujourd’hui ne représente qu’une petite contribution pour aider la mairie, à travers la police municipale, à mieux réguler la circulation de Ouagadougou pour préserver des vies», a déclaré le directeur général de Ecobank Burkina, Moukaramou Chanou Alao, au cours de la remise de 50 boxes de régulation de la circulation.

Le directeur général de Ecobank Burkina, Moukaramou Chanou Alao (micro)

M. Alao a soutenu que l’institution dont il assure la direction au Burkina, participe ainsi, à sa façon, à aider les usagers de la circulation à avoir le bon réflexe, le bon geste. «Sauver une vie n’a pas de prix. Nous avons offert 50 boxes. L’essentiel pour nous était de pouvoir remettre ces boxes à la disposition (de la commune) quel qu’en soit le prix», a affirmé le DG de Ecobank Burkina, qui, a dit toute la fierté de la banque panafricaine, de permettre aux Burkinabè de circuler dans des rues moins exposées aux accidents. 

Ce n’est un secret pour personne, dans la capitale burkinabè, la circulation est, souvent, source de migraines, notamment aux différentes intersections. Aux heures de pointe, ou lorsque le temps menace, annonçant une pluie, elle devient simplement démentielle, sur fonds de gros mots et autres injures balancés à profusion. Et il faut davantage de sang froid et de professionnalisme aux forces de l’ordre pour ramener un peu…d’ordre. De ce fait, les 50 boxes de régulation de la circulation offerts par Ecobank Burkina, à la police municipale de Ouagadougou, sans être la panacée à la problématique de la circulation dans la capitale, n’en sont pas moins une partie de la solution. Car, ces gestes citoyens comme l’acte posé par Ecobank Burkina, doivent être complétés par le respect du code de la route et la courtoisie mutuelle entre usagers de la circulation.

«C’est notre manière d’aider la police municipale, dont je salue, ici, le travail, pour encore mieux gérer la circulation. C’est vraiment symbolique ce que nous apportons comme soutien, mais nous espérons que ceci pourra aider à améliorer un petit peu le comportement de nos concitoyens dans toute la ville de Ouagadougou», a, du reste, laissé entendre, Moukaramou Chanou Alao.

Une vue du don de Ecobank Burkina

«C’est avec un grand plaisir que nous avons reçu, ce matin, de la part de Ecobank, 50 boxes qui vont permettre de réguler la circulation dans les carrefours de la ville de Ouagadougou», s’est réjoui le maire Armand Béouindé qui a salué l’acte de responsabilité sociale de cette «entreprise citoyenne» qui n’est pas à son premier geste de collaboration avec la commune de Ouagadougou.

Pour le bourgmestre de Ouagadougou, ce énième geste de la Banque au profit de sa commune, vient consolider les relations qui lient les deux institutions.  

Le Maire de Ouagadougou, Armand Béouindé

Selon M. le maire, la banque a participé à plusieurs activités de la commune de Ouagadougou, notamment «Ouaga lumière» qui illumine la capitale à chaque fin d’année. De même, Ecobank Burkina a apporté sa touche au reverdissement de l’Avenue Kwamé N’Krumah. Et comme l’a relevé l’édile de la capitale, c’est une collaboration de bon voisinage qui dure depuis plus de cinq ans.

Photo de famille

«On a profité de ces boxes comme supports de communication et de sensibilisation. Sur les différents côtés des boxes, il y a des messages forts qui sont inscrits, notamment, sur le port du casque, le port de la ceinture de sécurité, la limitation de vitesse et la lutte contre l’alcoolisme», a dit Armand Béouindé. Convaincu que ces boxes vont contribuer à résoudre la problématique de la sécurité routière dans la commune de Ouagadougou qui «s’étend sur 600 km2», le maire n’a pas manqué de relever qu’ils remplaceront, à certains carrefours, «les lots de pneus qui polluent l’environnement». Les boxes seront «utilisés utilement pour le bien de la population» a conclu le maire.

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire