Accueil Société Connexion dans les universités du Burkina: Orange met en place une offre...

Connexion dans les universités du Burkina: Orange met en place une offre spéciale pour les étudiants

Une salle du CNEUF dans les bâtiments de l'université Joseph Ki-Zerbo (Photo Wakat Séra)

Le réseau de téléphonie Orange Burkina a mis en place une offre spéciale en vue de permettre aux étudiants de se connecter plus facilement et à moindre coût. Cette annonce a été faite par ses premiers responsables à l’occasion de la cérémonie d’inauguration, le vendredi 9 novembre 2018, du Campus Numérique de l’Espace Universitaire Francophone (CNEUF), installé dans les bâtiments belges  de l’université Joseph Ki-Zerbo, le plus grand établissement universitaire public de Ouagadougou. L’installation de ce portail numérique des savoirs et des formations a été assurée par Orange.

« Ce qui se joue aujourd’hui, c’est la possibilité qu’on offre aux étudiants d’être dans les conditions les meilleures d’apprentissage. Il s’agit pour la francophonie de décloisonner mais surtout de rompre les barrières entre les conditions d’apprentissage », a déclaré le ministre des Enseignements supérieurs, le Pr Alkassoum Maïga, pour qui, à partir de cette interface, les étudiants de la plus grande université du Burkina pourront se connecter à « 100 000 ressources documentaires ».

Le ministre des Enseignements supérieurs, le Pr Alkassoum Maïga (Photo Wakat Séra)

Quant à la question de la connectivité, le ministre a laissé entendre que son équipe est en train de travailler avec Orange pour que ce problème soit réglé de « façon définitive ». Il a confié que le Burkina bénéficie à ce sujet de l’accompagnement de la Banque mondiale (BM) et d’autres partenaires.

Le professeur Alkassoum Maïga s’est dit « satisfait » de l’accompagnement de Orange dans cette « initiative noble ». Après le partenariat signé le 29 septembre dernier et liant le réseau téléphonique à la plus grande université publique pour les orientations et les inscriptions, via Orange Money, le ministre de l’Enseignement supérieur, a demandé à Orange de travailler de sorte à aboutir sur des possibilités pouvant permettre « aux étudiants de bénéficier des mégas » à des coûts dérisoires ».

Xavier Lapeyre de Cabanes, ambassadeur de la France au Burkina, à l’inauguration du CNEUF (Photo Wakat Séra)

« Notre accompagnement permettra à l’université Joseph Ki-Zerbo et aux étudiants de bénéficier (au même titre) du même contenu de qualité, actualisé, que le reste des autres étudiants du monde », a affirmé le Manager stratégique et développement de Orange Burkina, Rasmané Sankara, notant que cette initiative du CNEUF cadre avec la vision de Orange qui est, « d’être le partenaire majeur de la transformation numérique » au Burkina.

La contribution de Orange dans ce projet a été « d’apporter la connectivité dans ce centre à partir de la fibre optique comme vous l’avez vu.

Le Manager stratégique et développement de Orange Burkina, Rasmané Sankara (Photo Wakat Séra)

Nous avons également mis en place une offre spéciale qui va permettre aux étudiants de pouvoir se connecter et pouvoir attaquer le contenu des différents éditeurs à un tarif très intéressant, très préférentiel », a souligné M. Sankara, ajoutant que « nous avons également contribué à offrir des équipements informatiques à l’AUF pour permettre au CNEUF de voir le jour qui est le premier centre numérique de l’espace francophone en Afrique ».

Orange a équipé notamment d’ordinateurs, les salles de cours qui permettront aux étudiants de suivre à distance de partout les cours de là d’où ils sont, a-t-il précisé.

Des personnalités dont le directeur général de Orange Burkina, Ben Cheick Haïdara, en verre de lunettes et l’ambassadeur de la France, Xavier Lapeyre de Cabanes, à l’extrême droit (Photo Wakat Séra)

« La France comme l’un des moteurs des institutions francophones est heureuse d’avoir contribué à ce que ce projet prenne forme », s’est réjoui son ambassadeur Xavier Lapeyre de Cabanes, rappelant que cet évènement intervient à seulement trois semaines après l’inauguration de la Ruche, la Maison des jeunes talents du Burkina Faso, et à un an et demi maintenant de la visite de Emmanuel Macro, président de la République française à Ouagadougou. Tous ces projets (la Ruche et le CNEUF), a-t-il rappelé, font partie des engagements que M. Macron avait pris devant les étudiants fin novembre 2017 dans cette même université lors de sa visite officielle où le président avait annoncé des politiques allant dans le sens du renforcement des liens entre la France et le Burkina Faso.

L’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) a adopté pour la période 2017-2021, une stratégie quadriennale renouvelée, en vue de construire un Nouvel Espace Universitaire Francophone (NEUF). L’enjeu majeur était d’apporter des réponses « aux 884 universités et centres de recherche membres de l’AUF », dans le cadre des grands défis auxquels ils sont confrontés à savoir : « le défi de la qualité de la formation, de la recherche et de la gouvernance ; le défi de l’employabilité et de l’insertion professionnelle des diplômés et le défi des universités en tant qu’opérateurs du développement local et mondial », a dit son Recteur, Jean-Paul de Gaudemar.

Une vue des autorités notamment universitaires (Photo Wakat Séra)

Cette cérémonie est « la célébration du succès » entre l’AUF et l’université Joseph Ki-Zerbo, a avancé le Pr Rabiou Cissé, président de la plus grande université du Burkina, notant que cette initiative est en rapport avec le plan stratégique de l’université qui se résume en des « propositions des offres de formations innovantes, attractives et performantes ». L’avènement du CNEUF pour lui, « s’inscrit dans la dynamique des reformes des méthodes pédagogiques à l’université Ouaga I Joseph Ki-Zerbo ».

La cérémonie s’est terminée par une visite guidée du CNEUF pour permettre aux autorités et au public, notamment les étudiants, de mieux appréhender l’interface numérique qui permettra aux étudiants, enseignants, chercheurs et professionnels d’accéder facilement et gratuitement à des ressources documentaires, pédagogiques, scientifiques et culturelles, proposées par les acteurs membres de la Francophonie dans le monde.

Pour accéder à la bibliothèque numérique, il suffit suivre ce lien https://idneuf.auf.org/bneuf/

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire