Accueil Société Conventions de Genève: le CADIPH commémore le 70è anniversaire le 20 juillet...

Conventions de Genève: le CADIPH commémore le 70è anniversaire le 20 juillet à Ouagadougou

522
0

Le Centre africain de Droit international pénal et de Droit humanitaire (CADIPH), en prélude à la commémoration des 70 ans des Conventions de Genève, a animé une conférence de presse, ce 17 juillet 2019 à Ouagadougou pour décliner le programme de cet anniversaire.

Le 12 août 2019, les Conventions de Genève souffleront leur 70è bougie. Cet événement que le Centre africain de Droit international pénal et de Droit humanitaire (CADIPH), voit comme «une date cardinale dans l’histoire de la construction du droit international humanitaire», sera commémoré au Burkina Faso le 20 juillet à l’Ecole nationale de la Magistrature (ENAM) sous le thème «Application des Conventions de Genève en Afrique francophone, quel bilan pour plus de protection de toutes les victimes des conflits armés».

Au menu, la conférence inaugurale animée par le Pr Yves Sandoz ancien directeur du droit international et de la doctrine du Comité international de la Croix rouge (CICR), un panel, des discours thématiques…

Le directeur exécutif du CADIPH, Dr Emile Ouédraogo, a expliqué que les participants viennent du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Mali, de l’Afrique du Sud, du Canada, de la France, de la Suisse…, et le public attendu, sera constitué des étudiants, des représentants de la société civile, des agents de l’Etat et du privé, des officiels administratifs, des judiciaires, des politiques, des militaires et paramilitaires, ainsi que les représentants et agents des institutions internationales et régionales, des missions diplomatiques et consulaires.

A en croire M. Ouédraogo, «l’objectif général de la commémoration est de contribuer au renforcement et à la réaffirmation de l’utilité du droit international humanitaire, tout en insistant sur sa spécificité en Afrique francophone ». Il ajoute que « dans un continent en proie à des conflits armés, à l’extrémisme violent… la réflexion autour de l’application localisée de cet instrument s’impose».

Le CADIPH qui organise la commémoration, en collaboration avec le secrétariat du Comité interministériel des droits humains et du droit international humanitaire du Burkina Faso (SP-CIMDH), est né le 17 septembre 2017 et a son siège à Ouagadougou.

Par Boureima DEMBELE

Laisser un commentaire