Accueil A la une Coronavirus au Burkina: 141 personnes mises en observation, 27 cas confirmés (ministère)

Coronavirus au Burkina: 141 personnes mises en observation, 27 cas confirmés (ministère)

Pr Martial Ouédraogo (Ph. aouaga)

Le professeur Martial Ouédraogo, coordonnateur burkinabè de la réponse à l’épidémie de Covid-19, après avoir annoncé, ce mercredi 18 mars 2020, face à la presse, le décès d’une patiente contaminée par le Coronavirus, a confirmé l’existence désormais de 27 cas dont un premier à Bobo-Dioulasso, la deuxième ville du pays. Il a par ailleurs indiqué que sur 231 personnes qui avaient été en contact avec des malades du virus, 141 personnes sont toujours en observation tandis que les 90 autres, dont les tests ont été négatifs après les 14 jours de suivis, s’apprêtent à regagner chez eux.

« Nous avons enregistré dans la nuit du 17 au 18 mars 2020, précisément à 23H25 minutes, le décès d’une patiente de 62 ans, diabétique qui était sous réanimation », a expliqué Pr Martial Ouédraogo qui estime que cet évènement tragique doit interpeller tous les Burkinabè sur « l’ampleur et la gravité du problème auquel nous sommes tous confrontés ». Il s’agit précisément de l’honorable Rose Marie Compaoré, membre fondateur de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC). Elle était par ailleurs la deuxième vice-présidente de l’Assemblée nationale.

Cette maladie est en effet « très contagieuse, potentiellement mortelle, et n’a pour le moment pour seul traitement que la prévention », a poursuivi Pr Ouédraogo rassurant de la capacité d’accueil des patients, du centre qui traite du virus. Le lieu aménagé dans l’enceinte du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Tengandogo, ex-hôpital Blaise Compaoré, n’est pas débordé, a-t-il affirmé.

En ce qui concerne les 27 cas confirmés, il a détaillé que 15 sont des femmes et les 12 autres sont des hommes.

Pour le porte-parole du gouvernement et ministre de la Communication, Rémis Fulgance Dandjinou, le plan de riposte est opérationnel et intègre un certain nombre d’éléments à savoir l’acquisition de matériel et les moyens de prise en charge notamment.

Cette conférence de presse d’urgence et une rencontre du comité de crise dirigé par le chef de l’Exécutif, Christophe Marie Joseph Dabiré, se tiennent à cause du report du Conseil des ministres de ce mercredi à une date ultérieure, a-t-on appris.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire