Accueil A la une Côte d’Ivoire/ Zéphirin Diabré: « Le MPP et ses alliés sont incapables de...

Côte d’Ivoire/ Zéphirin Diabré: « Le MPP et ses alliés sont incapables de gérer le Burkina »

2583
0

Pour son premier meeting transformé en cérémonie de prière sur les bords de la lagune Ebrié, au regard des dernières attaques, Zéphirin Diabré, le chef de file de l’opposition burkinabè, a relevé le défi de la mobilisation. La salle « Anoumabo » du Palais de la culture de Treichville, commune située au sud d’Abidjan, en Côte d’Ivoire, qui peut contenir 2 500 places, a refusé du monde. Les organisateurs parlent de près 4 000 personnes si l’on comptabilise les 1 200 chaises louées pour permettre à tout ce monde de trouver une place assise.

Devant la foule en liesse acquise à sa cause, le premier responsable de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), n’a pas raté cette belle occasion pour voler dans les plumes du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, qu’il accuse d’avoir montré son incapacité à lutter contre la vague terroriste qui endeuille le Burkina. « Il faut qu’on agisse face à la menace terroriste. C’est la responsabilité du MPP (Mouvement du peuple pour le progrès, parti au pouvoir) qui est engagé. Il est le premier responsable de ce qui nous arrive. Le MPP et ses alliés sont incapables de gérer le Burkina », a-t-il soutenu.

Le locataire du palais de Kosyam qui « ne pense qu’à sa réélection », se déplace pour inaugurer « même 20 km de voie bitumée », ironise-t-il. Se présentant volontiers comme le « sauveur » du Burkina, Diabré ne doute pas un seul instant de la victoire de son parti qui est comme le feu allumé au dessus de la montagne que tout le monde est obligé de voir. « On va gagner pian », « On gagne ou on gagne », a-t-il prophétisé.

Ce meeting qui se voulait une cérémonie de recueillement et de prière pour les victimes des attaques terroristes, a été une occasion pour « Zeph » d’inviter les Burkinabè à ne pas céder à la peur. « Nous avons prié pour les morts et l’avenir de notre nation que nous voulons une et indivisible. Notre nation pleure. Que Dieu continue de bénir notre Burkina Faso.  », a-t-il imploré le Seigneur.

L’opposant a rappelé que, face à la gravité de la situation, cette rencontre devrait être annulée comme l’ont souhaité certains mais « vous avez souhaité quelle se tienne pour montrer à nos ennemis que nous sommes debout. Ce qui s’annonçait comme une fête grandiose, se transforme en un recueillement », a-t-il regretté.

Dans la foulée, il a remercié le président ivoirien Alassane Ouattara qui continue la politique d’ouverture inaugurée par le père de l’indépendance de la Côte dIvoire, Félix Houphouet Boigny. Cependant, l’hospitalité légendaire des Ivoiriens ne doit pas être l’occasion pour les Burkinabè de se mêler des débats politiques en cours en Côte d’Ivoire, selon M. Diabré . « Evitez de vous mêler de ce qui ne vous regarde pas, notamment les débats politiques qui ne manquent pas à la veille de chaque élection », a-t-il prévenu.

Mahamadou Doumbia, Correspondant Wakat sera en Côte d’Ivoire

Laisser un commentaire