Accueil A la une Covid-19 au Burkina: BDU-BF met 25 millions F CFA dans la lutte

Covid-19 au Burkina: BDU-BF met 25 millions F CFA dans la lutte

616
0
Le directeur gérérale de la BDU (à gauche) remettant le chèque au directeur de cabinet

La Banque de l’Union du Burkina Faso (BDU-BF) monte au front dans le combat contre le Covid-19. Pour ce faire, elle a apporté, le 20 avril à Ouagadougou, une contribution substantielle de 25 millions de F CFA, dont 20 millions en liquidité et cinq millions en nature.

Du gel hydro-alcoolique, des masques, des gants, le tout d’une valeur estimée à cinq millions de francs CFA et un chèque de 20 millions de francs CFA. C’est l’effort de guerre que la Banque de l’Union du Burkina Faso a mobilisé, répondant à l’appel des autorités, notamment celui du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, représentées par le ministère de la Santé, a fait savoir le directeur général de la BDU-BF, Karim Bagayoko, saluant la réaction des premiers responsables du pays depuis les premiers cas de cette maladie au Burkina Faso.

Pour lui, les autorités sont aux devants de la lutte, mais elles doivent être accompagnées par l’ensemble des acteurs économiques, et de façon élargie, par l’ensemble de la population. M. Bagayoko a également loué les efforts des agents de Santé qu’il a remerciés pour le sacrifice, malgré les risques, au profit des populations. Aussi, il a invité les populations au respect des mesures barrières édictées par les autorités.

Une fois de plus, BDU-BF vient de respecter son engagement de société citoyenne. Du reste, directeur de BDU-BF, a promis que les jours à venir des structures de santé bénéficieront de dons.

Le directeur de cabinet du ministère de la Santé, Emmanuel Sorgho, a déclaré que «ce don va contribuer énormément à la lutte contre le Covid-19». Il ajoute que le budget du plan de riposte chiffré à 178 milliards de francs CFA, n’est pas encore bouclé, d’où, la valeur du don de BDU-BF. M. Sorgho n’a pas manqué de faire une mention spéciale à BDU-BF pour l’apport du matériel qui, à l’en croire, renforcera la prévention, parce que pour lui, «la santé, c’est d’abord la prévention. Si vous prévenez une maladie, vous avez fait l’essentiel». Il a assuré que l’argent ira où il doit aller.

Par Boureima DEMBELE

Laisser un commentaire