Accueil A la une COVID-19 au Burkina: la cellule de riposte intensifiera les dépistages ciblés

COVID-19 au Burkina: la cellule de riposte intensifiera les dépistages ciblés

967
0

Le coordonnateur par intérim de la cellule de riposte contre le Coronavirus au Burkina, Dr Brice Bicaba, a annoncé ce vendredi 16 mai 2020, face à la presse, que son équipe va intensifier les jours à venir, les dépistages ciblés en vue d’éradiquer la pandémie.

« Dans les prochaines semaines, nous allons intensifier les dépistages » qui vont cibler des groupes dont « les diabétiques et les hypertendus ». Il en sera de même pour « les agents de santé qui sont en première ligne dans cette lutte », ainsi que la poursuite des recherches de cas des personnes actives. Cela augmentera le nombre de tests à analyser par jour à environ 500.

Les actions du comité national de la réponse à l’épidémie du Coronavirus seront également renforcées par « la mise en oeuvre de la surveillance communautaire, le dépistage et le confinement systématique des personnes qui arriveront sur le territoire burkinabè pendant 14 jours », a indiqué Dr Brice Bicaba, par ailleurs directeur du Centre des opérations de réponse aux urgences sanitaires (CORUS). Il a aussi rassuré que son équipe travaille au « renforcement de la communication au niveau de la base communautaire » pour une meilleure sensibilisation.

Ces dernières semaines, l’on a remarqué que les cas déclarés positifs sont des cas dits importés, « c’est-à-dire que nos compatriotes qui étaient à l’extérieur, une fois rentré, manifeste les signes du Covid-19 », selon le directeur du CORUS. Pour ces cas, M. Bicaba a aussi annoncé que l’intensification de « la surveillance des voyageurs au niveau des points d’entrée des villes qui consiste à prendre la température et s’il se trouve que tu es positif, ton voyage s’arrête à ce niveau ».

Quant à l’évolution du virus au plan national, le coordonnateur par intérim a fait noter que sur les neufs régions concernées par cette infection, cinq régions (Boucle du Mouhoun, Centre, Hauts-Bassins, Plateau Central et Sahel) restent toujours « actives ». « Les populations actives les plus touchées sont celles qui ont un âge compris entre 30 à 44 ans au Burkina Faso », a laissé entendre Dr Brice Bicaba.

Répondant aux préoccupations des journalistes sur la levée des mesures de restrictions au niveau des lieux de culte, des transports urbains et de la fréquentation des maquis, restaurants, bars et discothèques qui entre en jeu aujourd’hui, M. Bicaba dit vouloir miser sur la sensibilisation. « Nous avons un dispositif pour aller sur ces lieux et faire des constats et évaluer au fur et à mesure. C’est seulement sensibiliser les gens. Mais les questions de comportements, on ne peut pas les changer du jour au lendemain », a-t-il dit.

Le coordonnateur de la cellule de riposte au Coronavirus a informé que les travaux pour la mise en place d’un centre de traitement des malades atteints du Coronavirus à Pissy sont bien avancés et espère que dès le jeudi prochain, les installations seront prêtes et mises à disposition aux soignants.

Il s’est excusé car le bilan journalier n’a pas encore été disponibilisé à cause de soucis que ses collaborateurs rencontrent à ce niveau. Mais il n’a pas clarifié les problèmes en question.

Pour conclure, Dr Brice Bicaba a relevé que bien que le nombre de test de dépistages a augmenté, « le taux de positivité a diminué », c’est-à-dire qu’on constate dans l’ensemble une diminution de la maladie à Covid-19.

Par Bernard BOUGOUM 

Laisser un commentaire