Accueil A la une COVID-19 au Burkina : une tendance à la baisse

COVID-19 au Burkina : une tendance à la baisse

898
0

Le coordonnateur par intérim du CORUS, Dr Brice Bicaba, assisté du ministre de la Communication et des relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou, ont animé le point de presse du gouvernement pour faire le point du Covid-19, ce vendredi 1er mai 2020 à Ouagadougou.

A entendre Dr Brice Bicaba, «à la date du 30 avril 2020, nous enregistrons 649 cas confirmés, dont 392 hommes et 257 femmes. Nous enregistrons malheureusement 43 décès». Il note que le Burkina Faso a atteint le pic de la maladie dans la 15è semaine, notamment dans la période du 6 au 12 avril 2020. Et sur les 13 régions du Burkina, neuf(9) sont touchées. La région du Centre-sud, avec pour chef-lieu Manga, est sortie de la quarantaine, parce que n’ayant enregistré aucun cas depuis les 28 derniers jours.

« Sur le numéro vert 3535, 473 136 appels ont été reçus à raison de 20 000 appels par jours traités par 135 volontaires. 121 équipes d’intervention rapide (EIR) ont été mises en place, 746 domiciles et 172 instituions désinfectés », a souligné le Coordonnateur national par intérim de la réponse à l’épidémie de Coronavirus. Actuellement, avance Dr Bicaba, 23 Burkinabè sont en confinement après leur retour de l’étranger.

La bonne nouvelle, c’est qu’ « il y a une tendance à la baisse, mais nous devons rester prudents dans le respect des mesures sanitaires et de barrières. Nous devons rester vigilant afin d’éviter un rebond », a annoncé le Coordonnateur national par intérim de la réponse à l’épidémie de Coronavirus
« Les perspectives pour les semaines à venir sont, entre autres, le dépistage systématique sur certaines personnes vulnérables, notamment les dialysés, le suivi dans les régions pour se rassurer du bon fonctionnement du dispositif mis en place et l’ouverture d’un centre de dépistage au CHU de Bogodogo », a rassuré Dr Bicaba.

Pour finir, Dr Bicaba a martelé que le Covid-19 existe belle et bien au Burkina Faso, avant de plaider : « n’adoptons pas les mesures barrières pour ne respecter que la loi, mais faisons-le pour sauver nos vies et des vies ».

DCPM/Ministère de la Communication
et des relations avec le Parlement

Laisser un commentaire