Accueil Economie Covid-19: Investisseurs Sans Frontière fait don de 21 000 cache-nez au MENAPLN

Covid-19: Investisseurs Sans Frontière fait don de 21 000 cache-nez au MENAPLN

ISAF représentés par Amed Diallo (à gauche) pendant la remise symbolique des masques au MENAPLN

Investisseurs Sans Frontières a offert, ce 24 avril 2020 au ministère de l’Education nationale et de la Promotion des Langues locales (MENAPLN) un total de 21 000 cache-nez, en soutien au plan de riposte, en prélude à la reprise des activités pédagogiques.

Le Burkina Faso comme de nombreux autres pays fait face à la crise née de l’avènement de la maladie à Covid-19. Dans le cadre de sa réaction, le gouvernement a pris des mesures pour freiner la propagation du virus. Parmi celles-ci, il y a l’arrêt des activités pédagogiques. Mais il est de plus en plus question de la reprise dont la date a été fixée au 28 avril.

C’est dans cet élan que Investisseurs sans Frontière (ISAF)  a apporté son soutien avec un don de 21000 cache-nez. Selon le vice-président de ISAF, Amed Diallo, président du Conseil d’administration de l’Institut africain de Management (IAM), ce geste c’est pour «accompagner le gouvernement dans la lutte contre la propagation du Covid-19».

Une vue du don de ISAF au MENAPLN

Aussi, il dit que c’est un soutien pour que « l’année ne soit pas une année blanche ou une année retardée ». Il a aussi estimé que « les enfants sont la graine des investisseurs » et qu’il faut « les protéger », et cela passe par « une rentrée saine ».

M. Diallo, justifiant le choix des masques, a fait savoir que ISAF est favorable au port obligatoire de cette protection pour laquelle, du reste, le regroupement d’entrepreneurs avait lancé une pétition courant le mois d’avril.

Le Vice-président de ISAF a également invité les autres à emboiter leur pas, en venant en soutien au ministère en charge de l’Education nationale.

Une vue de membres de ISAF en compagnie du MENAPLN

Le premier responsable du sectoriel de l’Education nationale et la Promotion des Langues locales, Stanislas Ouaro, a avancé que le plan de riposte du MENAPLN, a été adopté le 16 avril en Conseil des ministres pour la continuité des activités pédagogiques. Mais, a fait savoir M. Ouaro, la reprise est conditionnée par la mise à disposition de masques aux cinq millions d’acteurs du secteur de l’Education.

C’est donc un ensemble de 12 millions de masques prévus, à en croire le ministre. Il soutient que sans ces masques, la rentrée ne sera pas possible, dans la mesure où d’ailleurs le port est obligatoire à partir du 27 avril. Il trouve de ce fait que le don de ISAF vient à point nommé pour disponibiliser les masques après des acteurs de l’Education, s’est-t-il satisfait.

Il a remercié ISAF, qui est le premier donateur au profit de son département, dans le cadre de la riposte, tout en invitant d’autres Burkinabè à faire pareil.

Par Boureima DEMBELE

Laisser un commentaire