Accueil A la une Décès de Soumaïla Cissé: Cellou Dalein Diallo « profondément affligé »

Décès de Soumaïla Cissé: Cellou Dalein Diallo « profondément affligé »

Cellou Dalein Diallo 'à gauche) et feu Soumaïla Cissé

Le chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo s’est dit « profondément affligé » à la suite du décès du leader de l’opposition malienne, Soumaïla Cissé qui a succombé, ce vendredi 25 décembre 2020, à Paris après avoir été atteint par le coronavirus qui fait ravage actuellement dans le monde. Dans cette note, M. Diallo estime que la disparition de Soumaïla Cissé « est une perte énorme » pour le Mali.

« Je suis profondément affligé par la nouvelle du décès de mon ami et frère Soumaila Cissé, Président de l’URD (Union pour la République et la Démocratie) et Chef de file de l’Opposition malienne, décès survenu ce matin à Paris de Covid-19 », écrit Cellou Dalein Diallo sur sa page Facebook.

Le leader de l’opposition guinéenne poursuit qu' »en plus des valeurs que nous partagions et qui étaient à la base de notre engagement politique, j’étais aussi lié à cet homme affable et chaleureux par une solide amitié ».

« La disparition de ce cadre compétent est une perte énorme pour sa famille et son parti ainsi que pour le Mali et la sous région ouest-africaine pour l’intégration de laquelle il a toujours oeuvré », a regretté M. Diallo qui « présente (ses) condoléances à sa famille, à l’URD et au Peuple malien ».

Le président malien « sous le choc » après l’annonce du décès de Soumaïla Cissé

« C’est avec une profonde affliction que j’ai appris le décès de notre frère Soumaila Cissé », a réagi le président de la transition malienne, Bah N’Daw qui affirme que comme lui, « des millions de (Maliens) ainsi que des citoyens d’autres pays sont sous le choc ».

« Soumaila Cissé s’en va à un tournant critique de notre évolution en tant que nation. Nul doute qu’en ce moment, le pays avait encore particulièrement besoin de son expérience et de sa sagesse pour relever les défis de l’heure », ajoute le chef de l’Etat malien avant d’adresser ses condoléances à toutes sa nation.

Zéphirin Diabré présente ses condoléances à la famille de Soumaïla Cissé

L’ex-chef de l’opposition burkinabè, Zéphirin Diabré, dit avoir appris avec « une tristesse infinie, le décès brutal ce jour de mon frère et ami Soumaïla Cissé, président de l’URD et Chef de file de l’opposition du Mali ».

« A son épouse, ses enfants, sa famille, ses camarades de lutte et à tout le peuple malien, je présente mes condoléances les plus attristées. Que Dieu apaise leurs coeurs et veille sur eux ! », lit-on dans la suite de l’écrit du président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC).

Parcours politique riche de l’opposant malien

Agé de 71 ans, Soumaïla Cissé, ex-otage des groupes armés du Nord Mali, avait été libéré début octobre après six mois de sa détention par les assaillants. Secrétaire général de la République du Mali, M. Cissé qui a été plusieurs fois ministres (finances, Commerce, Equipements, Environnement et Urbanisme) de 1993 à 2000, a été trois fois candidat pour la présidentielle au Mali.

Il a été aussi le président de la commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) dont le siège est à Ouagadougou, de 2004 à 2011.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire