Accueil Politique Diplomatie: Burkina et Taïwan, la rupture

Diplomatie: Burkina et Taïwan, la rupture

Le ministre burkinabè des Affaires étrangères, Alpha Barry, a annoncé la rupture (Ph. Wakat Séra)

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Alpha Barry, a annoncé dans une déclaration ce jeudi 24 mai 2018, la rupture des relations diplomatiques entre le Burkina Faso et Taïwan, à compter de ce jour 24 mai, face aux journalistes à Ouagadougou.

Cette annonce vient confirmer des rumeurs persistantes qui faisaient état depuis quelques jours de ce que le divorce était presque consommé entre le Burkina et la Taïwan.

«Depuis 1994, le Burkina Faso entretient des relations de coopération avec Taïwan. Mais aujourd’hui, l’évolution du monde et les défis socio-économiques actuels de notre pays et de notre région recommandent que nous reconsidérions notre position», a déclaré Alpha Barry, estimant que «c’est pourquoi, le gouvernement du Burkina Faso décide, à compter de ce jour, de rompre ses relations diplomatiques avec Taïwan».

Pour le ministre burkinabè des Affaires étrangères, «cette décision est guidée par la ferme volonté du gouvernement de défendre les intérêts du Burkina Faso et de son peuple dans le concert des nations et de nouer le meilleur partenariat afin de consolider le développement socio-économique de notre pays et de faciliter les projets régionaux et sous régionaux».

«Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, m’a instruit en ma qualité de ministre des Affaires étrangères et de la Coopération à prendre toutes les dispositions nécessaires pour la fermeture de notre ambassade à Taipei et celle de Taïwan dans notre pays», a-t-il poursuivi en signifiant qu’il a «reçu ce matin l’ambassadeur de Taïwan à Ouagadougou pour l’en informer officiellement».

Il a affirmé qu’« avant lui, (il) a échangé par téléphone avec notre ambassadeur à Taipei Aminata Sana/Congo. Je l’ai rassurée des dispositions déjà prises par les services centraux du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération pour faciliter le départ de tous nos représentants officiels à Taïwan », a conclu Alpha Barry.

Après la rupture entre Burkina et Taïwan dont les relations de coopérations ont duré 24 ans, il ne reste que le Swaziland qui reconnait désormais officiellement Taïwan au plan international.

Par Mathias BAZIE

Laisser un commentaire