Accueil Société Éducation au Burkina : soutenance de thèse unique de Bahanla Edwige Oboulbiga

Éducation au Burkina : soutenance de thèse unique de Bahanla Edwige Oboulbiga

1358
0

Bahanla Edwige Oboulbiga, étudiante à l’Université Joseph Ki-ZERBO, a soutenu, ce vendredi 4 décembre 2020, à Ouagadougou, sa Thèse unique de doctorat, dans le domaine des Sciences et Technologies, mention sciences de la vie, de la spécialité biochimie alimentaire et nutrition humaine sur le thème de : « Caractéristiques physicochimiques, technologiques et nutritionnelles des cultivars de tomates produites au Burkina Faso ». Elle a obtenu une mention très honorable.

Après exposition de son travail et des questions et observations de la part des membres du jury, le jury a livré les résultats, qui engageront, désormais Bahanla Edwige Oboulbiga, sur la voie des docteurs chercheurs de l’université Joseph Ki-ZERBO. Pour le travail abattu, elle s’est vue attribuer la mention très honorable. « Je suis très contente, je rends grâce à Dieu pour tout ce qu’il a fait pour moi, et je remercie les parents, les ami(e)s, mes encadreurs et mes collègues », a-t-elle affirmé, à l’issue de cette soutenance qui couronne plusieurs années d’études.

Bahanla Edwige Oboulbiga

Bahanla Edwige Oboulbiga, dit avoir fait le choix de ce thème «tout d’abord pour avoir des connaissances sur les caractéristiques physicochimiques nutritionnelles de la variété la plus cultivée au Burkina Faso, et aussi trouver des moyens et techniques qui permettent de conserver le mieux la qualité des tomates séchées et de la pulpe de tomate ».

Dr Oboulbiga ne compte pas s’arrêter là.  Elle souhaite « approfondir (ses) recherches sur la tomate, (…) surtout en optimisant le procédé de séchage et en faisant un transfert de technologie ».

Le jury chargé d’observer et d’examiner les recherches de l’impétrant Bahanla Edwige Oboulbiga, était composé de Mady Cissé comme président du jury, Professeur Titulaire de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar au Sénégal  et des  membres du jury que sont Laurencia Toulsoumdé Ouattara/Songre, Maître de recherche, Doudjo Soro, Maître de Conférences, Institut National Polytechnique Félix Houphouët- Boigny, (INP-HB) de Yamoussoukro en Côte d’Ivoire, qui a suivi en ligne la soutenance depuis Yamoussoukro, Kiessoun Konaté, Maître de Conférences de l’Université de Dédougou au Burkina Faso, Charles Parkouda, Maître de Recherche, co-directeur de thèse, et Mamoudou H. Dicko, Professeur Titulaire à l’Université Joseph Ki-Zerbo, Burkina Faso, directeur de thèse.

Oumpounini MANDOBIGA (Stagiaire)

Laisser un commentaire