Accueil Communiqué de presse Election à la FBF: le candidat Amado Traoré « fustige des passages en...

Election à la FBF: le candidat Amado Traoré « fustige des passages en force opérés ou tentés… »

685
0
Le candidat déclaré à la présidence de la FBF, Amado Traoré, s'adressant à la presse (ph d'archives)
Dans une lettre de félicitations aux présidents élus des ligues régionales de football, le candidat à l’élection du président de la Fédération burkinabè de Football (FBF), Amado Traoré « fustige les passages en force opérés ou tentés à certains endroits par le comité exécutif sortant ».
Mes vives félicitations aux Présidents élus des ligues régionales
Ce 21 juin 2020, marque la fin de la première phase du processus de renouvellement des instances dirigeantes du football burkinabè. En effet, depuis ce dimanche, on connait l’identité de chacun des treize (13) Présidents des ligues régionales. Je voudrais par la présente, leur adresser mes vives félicitations pour cette confiance placée en eux, par les acteurs du football au niveau régional. Oui, c’est un honneur et un privilège pour chacun de vous, et vous devrez vous en réjouir.
Chers Présidents nouvellement élus ou reconduits,
Pour les quatre prochaines années, vous aurez à présider aux destinées du football burkinabè dans vos régions respectives. La mission même si est elle difficile, est noble et exaltante, et je ne doute pas de vos qualités intrinsèques et de vos capacités managériales à relever les défis. Pour ma part, je m’honoré de pouvoir travailler avec vous, pour qu’ensemble, nous revitalisions notre sport roi, notre passion commune.
Les jours à venir, je viendrai à vous, pour vous présenter mon projet pour le football burkinabè, et demander votre accompagnement. C’est ensemble, main dans la main, que nous ferons du Burkina Faso, une grande nation de football. Les bases sont déjà là, il nous appartiendra d’apporter notre part de contribution à l’édifice.
Je félicite également les comités sortants des ligues, les différentes commissions électorales ainsi que tous les responsables de clubs, qui ont joué leur partition dans cette phase du processus électoral. Aux candidats non élus, car de perdants, il n’en est rien, c’est plutôt le football burkinabè qui sort grandi, je les invite à ne surtout pas céder au découragement et à rester mobilisés, pour l’avènement d’un vrai changement à la tête de la Fédération Burkinabè de Football (FBF).
C’est encore le lieu pour moi, de fustiger les passages en force opérés ou tentés à certains endroits par le comité exécutif sortant. Ces pratiques qui sont aux antipodes des vertus véhiculées par le football, sont inqualifiables et intolérables. Un scrutin libre et transparent reste et demeure notre objectif, et nous nous battrons vaille que vaille pour qu’il en soit ainsi.
Amis, sympathisants et amoureux du football de toutes les contrées du pays, à vous qui ne cessez de me manifester votre amitié et votre soutien, je vous en remercie et vous assure de mon engagement plein et entier d’œuvrer à ramener la cohésion dans la grande famille du football national.
Une première phase s’est refermée. une autre s’ouvre, tous ensemble pour une victoire éclatante, le 22 août prochain, à Bobo-Dioulasso .
Vive le football vive le Burkina Faso

Laisser un commentaire