Accueil Politique Elections: le NDH-Burkina appelle les jeunes à «s’enrôler massivement»

Elections: le NDH-Burkina appelle les jeunes à «s’enrôler massivement»

438
0
Les responsables de NDH-Burkina

L’organisation de défense, de promotion des droits humains et de la démocratie (NDH-Burkina) a appelé, ce vendredi 19 juin 2020, les jeunes à «s’enrôler massivement» pour les élections à venir, lors d’une conférence de presse à la mairie de la commune rurale de Saaba, périphérie Est de Ouagadougou.

Le Burkina Faso s’apprête à organiser des élections présidentielle, législative et municipale prévue en novembre 2020 et 2021. Ainsi, selon le nouveau calendrier de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), les équipes de l’institution seront dans la province du Kadiogo (Centre) et dans les hauts-Bassins (Ouest), du 23 juin au 9 juillet prochain pour l’enrôlement.

C’est dans cette optique que le NDH-Burkina, une organisation des droits de l’homme reconnue officiellement le 5 juin 2017, veut dans ce  processus contribuer à la «défense, la promotion des droits humains et de la démocratie» par des activités d’information et de sensibilisation des citoyens pour l’inscription sur le fichier électoral.

Le NDH-Burkina, retenu après un appel à candidature lancé par l’organe électoral (CENI), au regard du fait que la plupart des organisations évoluant dans ce domaine sont concentrées dans la capitale, s’est vu attribuer la commune rurale de Saaba où il déroulera son programme d’activités, a précisé son président Idrissa Birba.

En plus de cette conférence de presse, le NDH-Burkina «a élaboré un certain nombre de message que nous allons diffuser sur les médias. On a aussi prévu une assemblée générale avec les jeunes et les femmes rurale de Saaba», a annoncé M. Birba qui a noté qu’au-delà de ce partenariat avec la CENI, l’organisation des droits humains va élargir son champ d’action avec, dans le futur, d’autres partenaires probablement.

Idrissa Birba a clarifié que l’action de NDH-Burkina se limite pour cette phase exclusivement à la sensibilisation pour les enrôlements biométriques.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire