Accueil Sport Eliminatoires mondial 2018: Le Burkina va «se qualifier malgré la décision de...

Eliminatoires mondial 2018: Le Burkina va «se qualifier malgré la décision de la FIFA» (Paulo Duarte)

673
0
Le sélectionneur burkinabè, Paulo Duarte, accordant une interview à la presse sud-africaine à Johannesburg

Dans une interview accordée mardi à la presse sud-africaine, le sélectionneur du Burkina Paulo Duarte, a affirmé que les Etalons vont « se qualifier » pour la coupe du monde 2018 qui se jouera en Russie, « malgré la décision ridicule de la Fédération internationale de football associative (FIFA) », qui a demandé la reprise d’un match disputé entre l’Afrique du Sud et le Sénégal qui avait perdu par le score de (2-1).

« Mon équipe n’a pas de pression et est venue (en Afrique du Sud où elle séjourne depuis lundi) pour gagner», a déclaré le Portugais Paulo Duarte qui a ajouté avec assurance que « nous allons nous qualifier malgré la décision ridicule de la FIFA de faire rejouer le match Afrique du Sud-Sénégal ».

Suspendu d’abord trois mois par la Confédération africaine de football (CAF) pour « avoir accordé un penalty (à l’Afrique du Sud) pour une main qui n’existait pas », selon l’instance mère du football, l’arbitre ghanéen Joseph Lamptey a été ensuite suspendu à vie par la FIFA, qui l’avait reconnu coupable d’« influence illégale sur le résultat d’un match ».

Les séances d’entraînement des Etalons du Burkna Faso a débuté mardi à l’Emirats Park Stadium à Johannesburg où les garçons de Paulo Duarte affronteront les Bafana Bafana samedi 7 octobre 2017 pour la 5è journée comptant les éliminatoires du mondial Russie 2018.

La sélection nationale de football du Burkina Faso qui occupait le 7è rang au plan africain a maintenu sa position dans le dernier classement de la  FIFA, paru le 13 septembre 2017. Les Etalons régresse par contre de deux places au plan mondial et est classé 49è, selon l’évaluation qui a pris en compte plus de 200 nations de football.

La Fédération burkinabé de Football (FBF) a adressé le 18 septembre 2017, une déclaration d’appel contre la décision du Bureau des qualifications de la coupe du monde de la FIFA Russie 2018, ordonnant la reprise du match Afrique du Sud-Sénégal en date du 6 septembre 2017 et confirmée le 14 septembre 2017 à Zurich.

Dans cette déclaration adressée au Tribunal Arbitral du Sport (TAS), la FBF continue de « marquer son opposition à une décision entachée d’abus de pouvoir et sans aucun rapport avec les textes de l’instance internationale du football ».

« Malgré la vague d’indignations et les nombreuses interpellations enregistrées à travers le monde contre une décision jugée illégale et sans précédent dans toute l’histoire du football, la FIFA a préféré fouler au pied, ses propres principes en cautionnant la reprise du match Afrique du sud – Sénégal au mois de novembre 2017, à la faveur de la fenêtre FIFA : Ce qui n’est pas sans conséquence pour la suite de la compétition », a indiqué le colonel Sita Sangaré, président de la FBF.

Le Burkina reste leader du groupe D malgré le nul (2-2) qu’il a concédé le mardi 5 septembre au stade du 4 août, contre le Sénégal au terme des rencontres de la double confrontation comptant pour la quatrième journée des matchs éliminatoires de la coupe du monde Russie 2018. Ce score de parité relance les confrontations dans cette poule composée du Burkina Faso, du Sénégal, de l’Afrique du Sud et du Cap-Vert.

Mathias BAZIE

Laisser un commentaire