Accueil A la une Excision : le rêve de Awa en passe de devenir une réalité

Excision : le rêve de Awa en passe de devenir une réalité

Aïssata est le nom d’emprunt que nous donnons à notre interlocutrice qui a bien voulu se confier à Wakat Séra, sous le couvert d’anonymat Ph. Daouda ZONGO @wakatsera.com

Le 22 juillet 2020, nous publions un article intitulé « Burkina Faso : Excisée, Awa rêve de se revoir entière », un récit qui porte sur une jeune étudiante de 23 ans, que nous avons surnommée Awa, qui souffre des séquelles de l’excision. Aujourd’hui, son rêve est en passe de devenir une réalité. Une Organisation non-gouvernementale qui a entendu le cri du cœur de la jeune fille, se propose de prendre en charge les frais liés à l’opération pour la réparation du clitoris.

L’ONG allemande SAIDA International qui œuvre, entre autres, pour la protection des filles face à la mutilation génitale féminine et à leur éducation, a pris l’engagement d’aider la jeune fille à bénéficier d’une opération de réparation afin qu’elle puisse se sentir femme.

L’opération de la jeune étudiante qui souffre de sa situation de fille excisée, sera effective en septembre 2021 au Centre Hospitalier Régional de Tenkodogo, selon la directrice de l’ONG SAIDA, Simone Schwarz.

Burkina Faso : Excisée, Awa rêve de se revoir entière

« Al hamdoulillah ! Ah bon ! ça c’est une bonne nouvelle. Merci beaucoup », a réagi Awa, toute émue. C’est une fille qui n’a pas pu retenir ses larmes quand, elle a été informée de l’engagement qu’a pris l’ONG SAIDA en sa faveur. Elle a été mise en contact avec la directrice de l’ONG avec qui elles ont retenu le mois de septembre 2021 pour l’opération.

« Je suis très contente », a-t-elle affirmé, informant qu’elle en avait « vraiment besoin » car elle souffre quand elle est avec un homme.

L´ONG SAIDA intervient au Burkina Faso depuis 2021 et œuvre pour la protection des enfants face à la mutilation sexuelle féminine et face au mariage précoce ainsi que l´éducation des filles, l´encouragement des initiatives féminines et l´amélioration de la santé reproductive sont ses priorités.

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire