Accueil A la une Fédération burkinabè de football: Lazare Banssé, le président rassembleur est arrivé

Fédération burkinabè de football: Lazare Banssé, le président rassembleur est arrivé

827
0
Lazare Banssé, le nouveau président de la FBF

La lutte sans merci pour la succession du colonel Sita Sangaré à la tête de la Fédération Burkinabè de Football (FBF), a connu son épilogue ce 22 août 2020 à la Maison de la Culture Mgr Anselme Titiama Sanon  de Bobo Dioulasso. En dépit des pronostics qui annonçaient un score étriqué, entre Lazare Banssé, poulain du président sortant et Amado Traoré, considéré par ses soutiens comme le candidat de la rupture, il n’y a finalement pas eu match. L’ancien président du Conseil d’administration de l’Etoile Filante de Ouagadougou (EFO), sans coup férir, a simplement damé le pion à son challenger, le président du Majestic Football club, avec 94 voix contre 59.

Poignée de mains entre le vainqueur, Lazare Banssé (cratvate rouge), et le perdant, Amado Traoré

Rarement une élection à la présidence de la FBF a fait couler autant d’encre et de salive, tant les enjeux sont énormes aussi bien pour le football national que pour les acteurs du sport roi au Burkina Faso.

A l’image des vives tensions et polémiques qui ont marqué le processus et la campagne électorale, l’ambiance autour de la maison de la culture Mgr Anselme Titiama Sanou, avant le début de l’Assemblée générale élective était tout aussi tendue, voire électrique.  Les forces de l’ordre, particulièrement bien armées pour une «simple élection» qui quadrillaient le périmètre, ont, parfois avec beaucoup de tact et de fermeté, réussi à disperser des fauteurs de troubles qui rôdaient avant même le début du scrutin.

Au total, 153 votants, constituant le corps électoral, ont effectivement pris part au scrutin et aucun bulletin nul n’a été enregistré.

Après l’étape de votes, place au dépouillement. Les deux challengers se rongent les ongles, l’attente est particulièrement pénible pour eux, et pour leurs partisans fortement mobilisés pour la circonstance.

C’est dans cette ambiance que le candidat Lazare Banssé annonce déjà la couleur de sa victoire, en remportant, le suffrage des bulletins à une voix avec 48 voix contre 20. Il faut rappeler que, les votes des ligues sont affectés d’un coefficient 3, celui des clubs de D1, d’un coefficient 2, celui des districts et des clubs de D2 et D3, d’un coefficient 1.

Amado Traoré, un peu incrédule, donne la réplique, en remportant par 30 voix sur 46, le vote des clubs. Dès lors l’espoir renait dans le camp du président du Majestic. Mais, à ce moment précis, seulement 5 voix sur les 13 des ligues, suffisaient à Lazare Banssé pour devenir le nouveau président de la FBF. Et il en remporte 10 sur les 13. Le jeu est plié. Ses partisans jubilent.  Finalement, Lazare Banssé remporte cette élection haut les mains, avec un score sans appel de 94 voix contre 59.

Amado Traoré, chevaleresque, reconnait immédiatement sa défaite et souhaite bon vent au nouveau président.

Lazare Banssé qui a dédié cette victoire à son défunt directeur de campagne Moustapha Semdé et à ses partisans a rendu un vibrant hommage au président sortant Sita Sangaré et à la commission électorale pour l’excellent travail abattu. Il a salué son adversaire qui selon lui était tout aussi méritant parce qu’il a beaucoup apporté au football national. Il a promis de travailler main dans la main avec tous les acteurs du football national pour faire du Burkina Faso une grande nation de football.

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire