Accueil Sport Fête de l’Europe : l’UE aux côtés des élèves de Ouagadougou pour...

Fête de l’Europe : l’UE aux côtés des élèves de Ouagadougou pour encourager l’action sportive

W Émilienne Kologo, la première des filles recevant son cadeau des mains de l'ambassadeur de l'UE Wolfam Vetter

L’Union européenne (UE), dans le cadre de la journée festive de l’Europe, célébrée tous les 9 mai, a organisé, ce dimanche 9 mai 2021, une compétition sportive dénommée « Le Km de l’Europe au Faso », sur l’avenue Kwamé N’Krumah à Ouagadougou. L’objectif étant de montrer et d’encourager l’importance de l’action sportive chez les jeunes, et de faire revivre l’avenue Kwamé N’Krumah. Cette compétition a pu mobiliser plusieurs élèves de différents établissements scolaires de la ville de Ouagadougou et a connu une forte participation des acteurs du sport.

Dans cette matinée de dimanche, près d’une centaine d’élèves ont mis le cap sur l’avenue Kwamé N’Krumah, l’une des avenues qui étaient les plus fréquentées de la ville de Ouagadougou avant les tristes évènements passés en 2017 sur le café restaurant du turc Aziz Istanbul. L’objectif pour eux en cette matinée, c’était de prendre part à cette compétition de course initiée par l’Union Européenne, à l’occasion de la fête de l’Europe.

Cette compétition de course appelée « Le Km de l’Europe au Faso » en est à sa première édition, et consistait pour les élèves sprinters à courir sur une distance d’un Km jonché de quatre obstacles. Selon les explications de Soungalo Sy Traoré, responsable d’école et juge chronométreur de la compétition, le premier obstacle, pour les élèves, était de courir 20 mètres en ayant les pieds dans un sac. Ensuite le deuxième obstacle, il s’agissait pour les compétiteurs de slalomer autour des plots sur une distance de 30 mètres et de continuer la course jusqu’au troisième obstacle qui est les cerceaux, juxtaposés, à leur tour, sur une autre distance de 20 mètres. A ce niveau, les compétiteurs étaient invités à mettre le pied dans chaque intervalle des cerceaux. Enfin, après avoir franchi le troisième obstacle, le quatrième et dernier obstacle consistait pour les coureurs à ramper sous des barreaux sur une distance de 7 mètres.

Chérif Sorgho premier coureur des garçons, recevant son prix des mains de l’ambassadeur de l’UE, Wolfram Vetter et de Iron Biby

La compétition était scindée en deux étapes. La première étape a débuté par les filles. Plusieurs dizaines de filles ont pris part à la compétition et les cinq meilleures filles ont été primées à la fin de la compétition. W. Emilienne Kologo, de l’établissement scolaire Pouiwindin, est la première fille de la compétition avec une performance de 4, 19 minutes, et a reçu une médaille en or, une tablette, et un vélo, suivie de Nouriatou Zongo, avec une performance de 4,23 minutes et une médaille d’argent et un vélo. Les trois autres filles que sont Fatimata Ouédraogo, Barbara Bougma, et Natacha Ouédraogo ont occupé respectivement la troisième, quatrième et cinquième places.

La deuxième étape était le tour des garçons de rentrer en compétition. A ce niveau également les cinq meilleurs coureurs ont été primés à la fin de la compétition. Chérif Sorgho, de l’établissement ACAO est venu en tête avec une performance de 4,2 minutes et a reçu une médaille en or, une tablette, et un vélo. Kader Soré du même établissement est arrivé deuxième avec une performance de 4, 07 minutes et a reçu à son tour une médaille d’argent et un vélo. Appiah Patrick Ekanza, Adama Lankoandé, et Birahima chris Nacoulma ont occupé respectivement la troisième, quatrième et cinquième places avec, bien évidemment, leur prix selon la place occupée.

l’Ambassadeur de l’UE, Wolfram Vetter

L’ambassadeur de l’Union européenne Wolfram Vetter, présent à la compétition du début jusqu’à la fin, s’est réjoui de cette compétition qui est à sa première organisation. A l’en croire, la tenue de cette compétition, dont le premier objectif est de se rapprocher des enfants et leur montrer l’action sportive, rentre dans le cadre de la journée de l’Europe célébrée tous les 9 mai.

« Aujourd’hui c’est la fête de l’Europe. Le 9 mai nous fêtons l’intégration de l’Union européenne. C’est pour cette raison que nous avons pensé  montrer aux enfants l’importance de l’action sportive », a-t-il déclaré.

Les participants pendant la compétition

Le deuxième objectif selon l’ambassadeur de l’UE, c’est aussi de faire revivre l’avenue Kwamé N’krumah qui depuis les évènements de 2017 est restée presque déserte. C’est une manière pour eux de faire revivre l’avenue surtout avec les photos qu’ils ont affichées sur les terres pleines au milieu de l’avenue. « Deuxièmement, nous avons pensé de faire revivre l’avenue Kwamé N’Krumah qui a souffert de par dans le passé qu’il faut maintenant faire revivre. C’est pourquoi nous avons organisé ce Km de l’Europe au Faso », a-t-il poursuivi.

L’ambassadeur entend organiser de tels évènements sportifs à chaque occasion de la journée de l’Europe.

Cette compétition a connu la présence du directeur de cabinet du ministre des Sports et des Loisirs, Mamadou Diallo, représentant le ministre Marie André Nana. « C’est avec beaucoup de satisfaction que nous avons participé à cette compétition. Parce que comme vous le savez, l’un des projets phares du ministère en charge des Sports c’est la relève sportive », a-t-il déclaré.

Photo de famille, à l’issue de la cérémonie

Aussi, présent à la compétition pour encourager ses jeunes frères, le champion du monde 2019 de « Log lift », Iron Biby, a tenu à remercier l’UE, et le ministère en charge des Sports pour la tenue de cette compétition. Pour lui, « c’est très encourageant et motivant de voir les enfants se surpasser » et à l’endroit de tous les enfants qui ont participé à la compétition, il les a invités à se considérer aussi comme gagnants, car « le fait de venir pour la compétition est important », a-t-il martelé.

C’est dans un esprit de communion et de célébration que s’est tenue cette compétition qui a, par ailleurs, connu une participation importante de la Police nationale et municipale, des sapeurs-pompiers, des agents de la Croix-Rouge et de la presse.

Oumpounini MANDOBIGA (stagiaire)

Laisser un commentaire