Accueil Société Fièvre de Lassa: zoom sur un danger de mort

Fièvre de Lassa: zoom sur un danger de mort

Photo d'illustration

La fièvre de Lassa est une maladie extrêmement mortelle si la victime n’est pas rapidement prise en charge. Aussi, cette maladie fréquente en Afrique de l’Ouest fait l’objet d’une épidémie dans certains pays, d’où l’on peut penser que le Burkina Faso n’est pas à l’abri, surtout qu’il a déclaré deux cas en février 2017. Wakat Séra vous propose une connaissance plus poussée de ce danger de mort à travers cet article.

Un article du site d’information  Africapostnews en date du 17 janvier 2018 a fait savoir que trois agents de santé, deux médecins et une infirmières sont décédés après avoir soigné un patient admis en soin parce que souffrant de la fièvre de Lassa dans l’Etat de Ebonyi au Nigeria. Ces décès rappellent l’existence de cette maladie qui sévit dans cette région d’Afrique. En 2015, elle avait fait 200 cas dont une centaine de décès et en janvier 2017, ce sont 44 personnes qui ont perdu la vie du fait de la fièvre de Lassa à l’hôpital d’Abuja. C’est dire donc que la vigilance doit être de mise parce que c’est une maladie très contagieuse.

Le ministre de la Santé publique, Dr Idi Illiassou Mainassara, dans un communiqué rendu public lundi, selon le site d’information Journal du Cameroun, a appelé les Nigériens à la vigilance et au respect de certaines règles d’hygiène pour parer à toute éventualité contre la fièvre hémorragique à virus Lassa qui sévit au Bénin voisin où elle a déjà fait des morts.Pour le moment, souligne le communiqué, aucun cas de cette maladie n’a été enregistré au Niger.

Un article de La Nouvelle Tribune tire la sonnette d’alarme sur la situation de la fièvre de Lassa au Bénin. Pour le journal, l’épidémie de fièvre Lassa est devenue préoccupante au Bénin. Après les communes de Toucountouna et Boukoumbé, Parakou est également touché. Un cas a été enregistré dans cette commune du département du Borgou. Au total, il y a onze cas déjà enregistrés avec trois confirmations et cinq décès. Avec ce deuxième foyer de fièvre à virus Lassa détecté dans la commune de Parakou, il y a lieu d’inviter les populations à la vigilance d’après les propos du directeur départemental de la santé de Borgou.

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la fièvre de Lassa est une fièvre hémorragique causée par un Arénavirus, le virus Lassa, d’origine animale et dont le réservoir est un rongeur (Mastomys). Le virus est endémique dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest où des flambées épidémiques surviennent régulièrement et touchent de 100 à 300 000 personnes par an dont 5 à 6 000 succombent. La transmission à l’homme se fait par contacts avec des produits alimentaires ou domestiques contaminés par les excréments de l’hôte réservoir, inhalation d’aérosols de poussières contaminées par les excrétas des rongeurs ou par contacts inter-humains

Le tableau clinique de la fièvre de Lassa est variable, depuis l’infection asymptomatique, très fréquente (80% des cas) à une fièvre hémorragique foudroyante. La maladie débute 6 à 21 jours après l’infection par des signes cliniques peu spécifiques : fièvre, vomissements, nausées, douleurs abdominales, céphalées, myalgies, arthralgies, asthénie. Dans les cas sévères, les symptômes s’aggravent ensuite, avec l’apparition d’œdèmes, de signes hémorragiques, d’épanchements péricardiques et pleuraux, et plus rarement d’encéphalites. Le patient décède dans un contexte de choc hypotensif et hypovolémique et de défaillances rénale et hépatique.

Modes de transmission

La fièvre de Lassa se transmet par contacts directs (alimentation et manipulation) avec les aliments et objets contaminés par les selles ou l’urine de rat porteur.

Mais elle est aussi contagieuse par contacts directs avec les secrétions biologiques (selles, sueur, salive, vomissure, sang, sperme etc) des personnes atteintes de la fièvre Lassa (la transmission sexuelle est aussi possible avec les malades).

La durée d’incubation peut durer de 6 à 21 jours. Pour éviter de se voir contaminer, il convient donc d’adopter toutes les mesures adéquates afin d’éviter un contact direct avec les rats ou les personnes infectées. Il faut donc nécessairement avoir une hygiène propre, bien laver les objets et les tenir éloignés des rongeurs (les ranger dans des endroits inaccessibles si vous avez des rongeurs à domicile). En cas de doute, ne pas hésiter à prendre avec un centre de santé reconnu par l’Etat.

Symptômes

Dans certains cas, la maladie peut être sans symptôme, mais dans d’autres on peut constater une partie voire tous les symptômes suivants:

  • forte fièvre
  • sensation de malaise et de faiblesse
  • maux de gorge et/ou difficulté d’avaler
  • diarrhée
  • nausée
  • vomissements
  • toux
  • enflements du cou ou du visage
  • surdité
  • saignements
  • douleurs musculaires

Comme on peut le constater au regard des symptômes la fièvre Lassa peut être confondue avec d’autre maladies bénignes.

Par Boureima DEMBELE

Laisser un commentaire