Accueil Sport Football: Le Barça refuse de payer une prime à Neymar, le nouveau...

Football: Le Barça refuse de payer une prime à Neymar, le nouveau parisien

Neymar da Silva Santos Jr. est désormais parisien (Ph. web.de)

Le porte-parole du FC Barcelone, Josep Vives, a exprimé vendredi le « mécontentement » du club espagnol vis-à-vis de Neymar Junior parti pour le Paris Saint-Germain, en expliquant que le Barça ne lui paierait pas les 26 millions d’euros de prime prévus, selon la Voix de l’Amérique (VOA).

« Toute séparation génère du mécontentement et encore davantage une séparation qui n’a pas été voulue par le club mais décidée unilatéralement par le joueur », a indiqué Josep Vives qui a évoqué une « contrariété par rapport à la décision mais aussi par rapport à la manière », lors d’une conférence de presse.

Pour lui, « ce n’est pas seulement une question de fond mais aussi une question de forme », reprochant à Neymar de ne pas « avoir une position plus claire et plus sincère » vis-à-vis du club catalan.

Le porte-parole a signalé que le FC Barcelone ne paierait pas la prime de renouvellement de 26 millions d’euros incluse dans le dernier contrat signé en 2016 parce que le joueur n’avait pas « rempli son contrat avec le club » catalan.

La star brésilienne de 25 ans avait annoncé son départ mercredi à ses coéquipiers et au club. Jeudi, il avait fait parvenir au FC Barcelone le chèque de 222 millions d’euros exigé pour pouvoir mettre un terme à son contrat, avant de signer pour cinq saisons avec le PSG.

Le club catalan qui a déjà en sa possession ce chèque au montant astronomique ne délivrerait pas les documents nécessaires au transfert (du brésilien) vers le PSG « tant que l’argent ne serait pas effectivement sur le compte », a-t-il laissé entendre, notant que Neymar « est un grand joueur, nous l’avons énormément apprécié, mais après Neymar, ce n’est pas la fin du monde ».

« Ce n’est pas la première fois que nous vivons une situation comme celle-là et le club a continué, a grandi et est devenu plus universel », a-t-il ajouté, dans une référence implicite à d’autres départs notamment ceux de Diego Armando Maradona, Romario ou Luis Figo.

Par Mathias BAZIE

Laisser un commentaire