Accueil A la une France: ce malade dans le coma venu du Burkina

France: ce malade dans le coma venu du Burkina

2182
0
(Ph. d'illustration infochretienne.com)

Si l’habit ne fait pas le moine, le nom est également loin de faire l’hôpital! Et ça, le patient GHS et ses parents ont failli l’apprendre à leurs dépens. Malade et évacué en urgence médicale depuis le Burkina Faso, l’une de ses deux patries, puisqu’il jouit également de la nationalité française, le jeune homme a été conduit vers le célèbre hôpital parisien, le week-end du 1er mai 2017. Arrivé sur les lieux dans un état comateux, le patient s’est vu refuser son admission aux urgences de cet hôpital par le médecin de garde. Selon des sources proches du dossier, l’homme en blouse blanche, foulant totalement au pied les basiques de cette noble profession qu’est la médecine, n’a même pas daigné recevoir le patient, rappelons-le, dans le coma, à fortiori, l’examiner. L’intervention de l’administrateur de garde de l’hôpital après vérification de la solvabilité et de la régularité de la société chargée de l’accueil en France de GHS dans les livres de la structure sanitaire, n’a pas réussi à faire changer de position au médecin de garde. Le chèque de 50 000 euros de garantie, proposé à l’administrateur de garde, de très bonne volonté et compétent, a souligné notre source, n’a pas pesé lourd dans la balance. Même la tentative du médecin de l’hôpital de garde, chargé ce jour-là d’orienter les patients vers les différents hôpitaux, en fonction des types d’urgences, de parler au médecin sans pitié de…Salpêtrière fut vaine. Pendant cette longue attente, le malade était toujours sur brancard, entre la vie et la mort! Finalement et ne disposant plus d’argument pour amener le médecin de garde de Pitié Salpêtrière à sauver une vie, la société qui avait en main l’accueil du patient franco-burkinabè, a mis le cap sur un autre hôpital français de grande renommée où GHS a été pris en charge dans le service adapté à son état. Qu’est-ce qui a bien pu se passer pour que ce médecin refuse de recevoir ce jeune patient venu du Burkina Faso, donc de l’Afrique, mais détenteur également de la nationalité française?

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire