Accueil Chez nos confrères France/Gilets jaunes: la hausse des taxes sur le carburant suspendue

France/Gilets jaunes: la hausse des taxes sur le carburant suspendue

373
0
Le Premier ministre français, Édouard Philippe, annoncé des mesures pour calmer la fronde sociale

Après plusieurs semaines de manifestations, Édouard Philippe vient d’annoncer la suspension de la hausse des taxes sur le carburant. Le premier ministre s’engage également à reporter le durcissement du contrôle technique mais également à ne pas augmenter les prix du chauffage.

Déjà plus de trois semaines que les gilets jaunes manifestent à travers toute la France, avec comme point d’orgue le rassemblement de samedi sur les Champs-Élysées. Après des blocages et des violences sur l’ensemble du territoire, il semblerait que le gouvernement ait décidé d’entendre la colère des Français, en annonçant un moratoire sur diverses mesures prévues pour l’année prochaine.

En affirmant qu’il « faudrait être sourd ou aveugle » pour ne pas entendre la colère des Français, le premier ministre fait un véritable volte-face, lui qui était jusqu’alors critiqué de toutes parts pour son intransigeance vis-à-vis de la fiscalité. Selon lui, « aucune taxe ne mérite de mettre en danger l’unité de la Nation« .

La hausse des taxes sur le carburant suspendue 

C’est l’une des annonces phares de cette journée mais c’est aussi le sujet le plus commenté depuis la mobilisation des gilets jaunes : la hausse des taxes sur le carburant. Et bien c’est officiel, celle-ci sera bel et bien suspendue, tout du moins pendant six mois, comme l’a annoncé Édouard Philippe ce matin. Le gouvernement renoncera donc à l’augmentation des prix mais également à l’alignement de la fiscalité du diesel sur celle de l’essence ainsi qu’à la hausse de la fiscalité sur le gazole entrepreneur non routier.

Reste désormais s’il s’agit d’un vrai coup de pouce ou d’un simple report d’une taxe qui pourrait alors être plus élevée encore dans le futur. Et pour cause, la ministre des transports Elisabeth Borne a annoncé il y a quelques mois son objectif d’ajouter sept centimes à l’essence et quatre au diesel à l’horizon 2020.

Le contrôle technique ne sera finalement pas durci

Annoncé pour le 1er janvier prochain, le durcissement du contrôle technique sera finalement reporté de six mois. Un petit soulagement pour les nombreux automobilistes propriétaires de véhicules diesel, qui auront alors un peu plus de temps pour se mettre aux normes. En effet, cette nouvelle version sera plus exigeante avec ce type de motorisation, avec notamment un seuil de tolérance d’émissions de particules fines abaissé ainsi qu’un test globalement plus difficile.

Plus de six mois après le contrôle technique qui avait déjà fait grand bruit, cette mise à jour inquiétait alors les automobilistes. Une crainte légitime, puisque selon le leader Dekra, le nombre de contre-visites pourraient passer de 1 à 7 %.

Pas de hausse du prix du gaz et de l’électricité

On l’avait compris, la fiscalité du carburant n’était pas le seul objet de colère des gilets jaunes. Édouard Philippe semble finalement avoir entendu les revendications, en annonçant la suspension de la hausse du prix du gaz et de l’électricité à mai 2019. Une annonce qui devrait satisfaire les ménages les plus modestes, d’autant plus qu’une augmentation des prix était bel et bien prévue pour l’année prochaine, à hauteur de 8 à 10 % en moyenne.

auto-moto.com

Laisser un commentaire