Accueil Société Grâce à eux, Wakat Séra* !

Grâce à eux, Wakat Séra* !

Morin Yamongbe, directeur de publication de Wakat Séra (à gauche) en compagnie de Aphadi

Contribuant depuis bientôt trois mois à l’enracinement du processus démocratique burkinabè, Wakat Séra, votre quotidien numérique essaie de marcher dans le sillon tracé par ces illustres devanciers de la presse, tant écrite, audio-visuelle que numérique. Très à cheval sur les principes fondamentaux qui rendent notre profession si belle et non moins noble, Wakat Séra s’emploie à ouvrir également une large fenêtre sur l’actualité du continent et du reste du monde. Ce qui vaut à notre jeune média d’être régulièrement cité dans la revue de la presse africaine de Rfi et d’intervenir souvent sur la radio mondiale pour commenter les articles à sa Une. Comme son nom en deux segments, « Wakat » en mooré et « Séra » en Dioula, l’indique, « le temps est arrivé » pour nous de participer au débat démocratique sous une autre bannière. Mais ce temps, nous en sommes persuadé, est arrivé d’abord grâce à Dieu qui est notre rocher. Ce temps est arrivé ensuite parce que des amis ont encouragé ce qui n’était que projet mais nous tenait à cœur parce que constituant un nouveau challenge dans notre vie de journaliste. Ce temps est enfin venu parce que l’émérite journaliste, Boureïma Jérémie Sigué, le fondateur des Editions Le Pays, nous a mis le pied à l’étrier et que l’actuel conseiller du président du Faso, l’ancien de Radio Pulsar, de BBC et d’Africa 24, Thierry Hot, nous a offert l’opportunité d’être le directeur de publication du Groupe de presse Fasozine. Nous pensons donc avoir été à deux bonnes écoles où la pratique du journalisme, plus qu’un simple métier est une passion.

Preuve s’il en est encore que nous avons épousé la bonne cause, Wakat Séra bénéficie, malgré sa jeunesse, de l’attention de nombreux lecteurs et de la confiance d’annonceurs qui ont fait leur, cet adage universel qui traverse les âges sans prendre la moindre ride : « Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années ». Wakat Séra, premier produit d’un groupe de presse en constitution, s’engage plus que jamais, en ces moments où elle continue de consolider ses appuis, à vous garder dans le temps de la vraie info.

Par Wakat Séra

* Wakat Séra: le temps est arrivé

1 Commentaire

  1. Bon vent à wakat sera. Je suis la revue de presse africaine de RFI.Je trouve pertinent le traitement de l’info africaine et burkinabé en particulier.J’amerais accompagner la constitution d’un tel groupe de presse en devenir.En tout cas que dieu benisse

Laisser un commentaire