Accueil Société Grève des transporteurs: des routiers exigent la tête du président de l’OTRAF

Grève des transporteurs: des routiers exigent la tête du président de l’OTRAF

(ph. d'illustration)

L’Union des chauffeurs routiers du Burkina (UCRB) revendique le départ du président de l’Organisation des transporteurs routiers du Faso (OTRAF), selon un communiqué émanant du ministère des Transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière. La principale raison avancée par les manifestants est que celui dont ils réclament la démission utilise le poste à son unique profit.

Depuis le 24 août 2018, les routiers ont marqué un arrêt de travail. Les chauffeurs de camion transportant des marchandises, eux ont décidé d’exprimer leur mécontentement en stationnant  leurs engins sur les bas cotés des  routes nationales, aux entrées et sorties de la ville de Ouagadougou, ainsi qu’à Ouagarinter (gare internationale). Ils ont également engagé une occupation du siège de l’OTRAF.

Le ministre en charge des Transports de son coté aurait engagé des discussions avec les protagonistes, dès ce samedi 25 août. La première avancée de ces négociations, aurait conduit à la libération des locaux de l’OTRAF et des entrées et sorties de la ville.

Selon le ministère burkinabè en charge des Transports, des pourparlers seront instamment engagés avec toutes les parties pour une reprise effective du travail. Et surtout de la disponibilité à nouveau du carburant pour les Burkinabè.

Par Tunwendyam Nadine ZONGO (stagiaire)

1 Commentaire

Laisser un commentaire