Accueil Société Grève des transporteurs : l’OTRAF et l’UCRB lèvent le blocus suite à leur...

Grève des transporteurs : l’OTRAF et l’UCRB lèvent le blocus suite à leur suspension

Les membres du gouvernement présents aux négociations avec les routiers

Sous l’égide du Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, le gouvernement à travers des négociations a tenté de ramener la paix au sein de la famille des routiers. Ce 28 août, n’y étant pas parvenu, il a été décidé la suspension des organisations concernées que sont l’OTRAF et l’UCRB qui ont levé le blocus suite à cette décision.

Le conflit opposant l’Organisation des transporteurs routiers du Faso (OTRAF) et l’Union des chauffeurs routiers du Burkina (UCRB) n’est visiblement pas prêt de s’arrêter. C’est du moins le constat au sortir de la salle des négociations au Premier ministère, vue qu’il y a eu un procès- verbal de conciliation, le 27 août, qui impliquait non seulement un retour au calme mais aussi la levée du blocus, mais qui n’a pas été considéré

Le président de l’OTRAF, Issoufou Maiga, dont la démission est exigée

Comme cela n’a pas été fait,  le gouvernement représenté par le Premier Ministre, Paul Kaba Thiéba, le ministre des Transports, de la Mobilité Urbaine et de la Sécurité routière, Vincent T. Dabilgou, le ministre la Sécurité, Clément Sawadogo et le ministre d’Etat auprès de la Présidence du Faso, Simon Compaoré, a décidé de suspendre les deux structures que sont l’Organisation des Transporteurs routiers du Faso(OTRAF) et L’Union des chauffeurs routiers du Burkina(UCRB) jusqu’à nouvel ordre.

Par ailleurs, les ministres concernés ont été invités à prendre les mesures adéquates pour approvisionner les stations-services en produits pétroliers.

Le Président de l’OTRAF, Issoufou Maiga, a déclaré que son organisation s’en remet à la décision du Gouvernement et qu’il reste serein car aucune action n’a été imputée à sa structure.

Le président de l’UCRB, Boureima Rabo, dont la structure a déclenché la crise

Les responsables de l’UCRB présents aux assises dont le président  Boureima Rabo, ont  affirmé que le blocus est levé, « car toutes les deux structures sont suspendues pour le moment et qu’aucune raison ne leur permet d’occuper les lieux ».

Il a ajouté que les deux parties sont appelées à travailler ensemble quoi qu’il arrive.

 Et il est ressorti que toutes les deux organisations sont d’accord que les cœurs doivent être apaisés.

Par Tunwendyam Nadine ZONGO (stagiaire)

1 Commentaire

Laisser un commentaire