Accueil A la une Guillaume Soro contre Ouattara: «poker menteur aérien»

Guillaume Soro contre Ouattara: «poker menteur aérien»

5386
2
La guerre entre Alassane Ouattara (à gauche) et Guillaume Soro (Ph. yeclo.com)

Selon l’auteur de cette analyse, le retour manqué de Guillaume Soro en Côte d’Ivoire le lundi 23 décembre dernier est simplement un «poker menteur aérien».

«L’art jubilatoire était à son comble hier dans les grins, les gares routières et les officines illégales de comprimés avariés. On se congratulait d’avoir empêché Soro Guillaume de rentrer dans son pays. Sous l’effet de substances hallucinogènes, on riait à se tordre la bouche comme le Reich. Mais en fait ces explosions de joie ne peuvent être que le résultat que la lecture superficielle des évènements. Qui a remporté la journée d’hier? Retour sur les faits.

Quand Guillaume Soro monte à bord de son avion à l’aéroport du Bourget, il sait pertinemment qu’il n’atterrira pas à Abidjan. Depuis quelques jours, ses contacts au sein des renseignements généraux l’ont informé de la mise en route d’un mandat d’arrêt contre sa personne. Ce qui est prévu, c’est qu’il soit mis aux arrêts à peine descendus à l’aéroport du GATL. Le pouvoir prend les dispositions conséquentes en empêchant tout rassemblement de ses partisans qui pourrait déboucher sur une occupation des rues.

Si Guillaume voulait vraiment entrer en Côte d’Ivoire, il sait que le moyen le plus sûr est de prendre un vol commercial. On ne craint donc pas de faire bombarder son avion. Mais il est dans une manœuvre de feinte magistrale.
Bien que l’autorisation d’atterrissage lui ait été accordée, il décide de se poser au Ghana où il avait pris le soin d’obtenir une autorisation de ravitaillement. Le pouvoir n’a pas vu la manœuvre venir. Ils sont obligés d’éventrer le fameux mandat d’arrêt qui laisse encore une fois entrevoir la laideur du pouvoir.

Dès que cela est fait, c’est Alexandre Benalla qui actionne la suite avec un tweet qui sera repris par l’ensemble de la presse européenne. Alexandre est l’une des personnalités les plus suivie actuellement en Europe. Et si vous savez ce qu’il représente pour Macron alors la dose de café noir commence à vous passer.

Hier, nous avons assisté à un poker menteur où Guillaume a joué au bluff et à la feinte, ridiculisant le pouvoir jusqu’à la honte. Dès son retour en Europe, il sera sur tous les plateaux de télévisions pour se présenter comme le candidat déclaré à la présidentielle que l’on empêche de rentrer dans son pays.

Macron déclarait lors de son allocution que le pays est stable mais cette stabilité est précaire. C’est du langage diplomatique et la grande débauche d’énergie de Ouattara pour l’Eco ne le sauvera pas. Comme Fama, il a fini et s’en ira.

De son passage au syndicaliste estudiantin, Guillaume a gardé les réflexes de feinte, de camouflage et de harcèlement. Hier il est passé à une autre phase obligeant les securitocrates de M. Ouattara à jouer aveuglement.

Pensez-vous vraiment que pendant qu’il était dans les airs, quelqu’un a informé Soro du mandat d’arrêt? Alors vous êtes des bébés en politique. En scénarisant son départ, il voulait juste donner la preuve de sa volonté de revenir dans son pays tout en sachant qu’il n’y arriverait.

Que va faire maintenant le régime puisque le plus dur commence pour lui. Empêcher toutes les manifestations de ses partisans ? Arrêter aussi les militants et cadres du PDCI et du FPI ? Empêcher tous meetings à venir ? Qui a réellement la pression à ce jour ? Dessaoulez-vous avant de répondre s’il vous plait.

Le régime du Reich a montré hier qu’il n’était pas réactif mais réactionnaire. La tactique de harcèlement de Guillaume a parfaitement marché. Il est devenu un héros! La nouvelle coqueluche des médias internationaux! L’opposant empêché de revenir dans son pays. Vive la politique.»

2 Commentaires

Laisser un commentaire