Accueil Société Imam Ismaël Tiendrébéogo: « On ne cesse pas d’être musulman après Ramadan »

Imam Ismaël Tiendrébéogo: « On ne cesse pas d’être musulman après Ramadan »

Le ramadan s’en est allé, la fête aussi. Mais la foi, elle doit demeurer. C’est dire qu’après Ramadan, le croyant musulman ne doit pas cesser ses actes d’adoration. Pour plus de détails sur le sujet, nous avons posé la question à l’imam Ismaël Tiendrébéogo. Voici ce qu’il en dit.

Selon l’imam Ismaël Tiendrébéogo, le Dieu que nous avons adoré durant le mois de Ramadan existe toujours en dehors de Ramadan. Il est éternel, il ne meurt pas. De ce fait, « Ramadan ne doit pas être une parenthèse », ajoute-t-il. Pour lui, il faut poursuivre l’élan pris pendant le mois de Ramadan, « parce que le musulman ne cesse pas d’être musulman après Ramadan ».

Selon l’imam Tiendrébéogo, ce qui était interdit avant Ramadan l’a été pendant Ramadan et certains ont pu les éviter. Il insiste que les mêmes interdits sont en vigueur après Ramadan et le croyant doit faire les mêmes efforts que pendant la période de jeûne pour s’interdire certains actes.

Aussi, il rappelle qu’en dehors du mois de Ramadan, d’autres formes de jeûne existent les lundis et les jeudis, et les 13, 14 et 15 de chaque mois lunaire. La veille de Tabaski, il y a le jeûne de Arafat. Ceux qui observent ce jeûne, Dieu leur pardonne deux années de péchés. Il faut continuer les prières nocturnes, la lecture du Coran… Pendant Ramadan, Dieu facilite l’adoration et les bons comportements doivent être gardés après le Ramadan.

Boureima DEMBELE

Laisser un commentaire