Accueil Société Insécurité à Ouagadougou : des bandits mis hors d’état de nuire par la...

Insécurité à Ouagadougou : des bandits mis hors d’état de nuire par la police

Ceci a été pris des mains des présumés bandits

Des bandits se sont frottés à la police nationale et s’y sont piqués. Si l’un a été touché mortellement, l’autre ira méditer son sort à la Maison d’arrêt et de correction. Après plusieurs cas de vol en effet, à deux, et opérant sur une moto, ils ont mortellement touché un commissaire de police. Le survivant a été présenté à la presse, ce samedi 10 juin 2017.

Armés de pistolets automatiques, ils prennent en filature leur cible et à la première occasion, l’agressent et le dépouillent de tous ses objets de valeur. C’est ainsi, qu’ils ont eu pour victime un commissaire de police, du nom de Ousmane Ramdé, précédemment en service à Sindou dans la Léraba et en permission à Ouagadougou au moment des faits.

Selon les explications du commissaire principal  de police Bonswindé Sankara, chef du service régional de la police judiciaire de Ouagadougou, les bandits «ont mortellement agressé le commissaire de police Ramdé, à l’aide d’une arme à feu entre 00h et 1 heure du matin dans le quartier Katr-yaar». Mais après ce coup, ils ont été mis hors d’état de nuire par la police nationale avec en leur possession 9 vélomoteurs, 2 pistolets automatiques, 11 puces de différents réseaux de téléphonie mobile, un lot d’amulettes et d’autres gris-gris et un canif.

Suite aux enquêtes, Sidiki Congo et Issa Sawadogo ont été identifiés comme auteurs de l’agression du commissaire Ramdé. Bien connus des services de police, les deux mis en cause ont été recherchés et retrouvés. Si Issa Sawadogo a été interpellé, Sidiki Congo, le chef de gang après « une course-poursuite  a été atteint par une balle mortellement», le 8 juin 2017.

Boureima DEMBELE

Laisser un commentaire