Accueil Politique Municipales partielles au Burkina: le parti de Roch Kaboré en tête avec...

Municipales partielles au Burkina: le parti de Roch Kaboré en tête avec 463 sièges

73
0
SHARE
Elections municipales partielles

Le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP), parti au pouvoir au Burkina, a remporté 463 sièges sur 814, à l’issue des élections municipales partielles du 28 mai, tenues dans 19 communes du pays, selon les résultats définitifs du Conseil d’Etat, rendus publics samedi 10 juin.

Lors des élections municipales partielles complémentaires, le Conseil d’Etat affirme avoir déployés des coordonnateurs et délégués qui « ont visité 450 bureaux de vote où ils ont contrôlé et supervisé le déroulement du scrutin et les opérations de dépouillement », selon le procès-verbal du recensement général.

Après contrôle, les délégués ont constaté « une nette amélioration du dispositif mis en place pour la reprise des élections municipales », notant que « le scrutin s’est déroulé dans le calme et qu’aucun incident majeur susceptible d’entacher sa régularité ou sa sincérité n’a été rapporté », lit-on dans le document.

Des membres du Conseil d’Etat

« Le Conseil d’Etat a apprécié au cas par cas les différents bulletins nuls et, au regard des causes de nullités édictées par le code électoral, a opéré quelques rectifications matérielles et procédé aux redressements jugés nécessaires », a affirmé son premier président, Souleymane Coulibaly qui confie que « ces irrégularités n’étant pas de nature à entacher la sincérité du scrutin et à influer sur les résultats, le Conseil d’Etat n’a procédé à aucune annulation ».

Deux recours ont été introduits au Conseil d’Etat. Il s’agit de celui du Nouveau Temps pour la  Démocratie (NTD) C/CECI Séytenga et le Parti pour la Démocratie et le Socialisme/METBA (PDS/METBA) C/CECI Séytenga sur Validation des bulletins de vote nuls de certains bureaux de vote. Toutefois les décisions rendues par ces juridictions n’ont pas fait l’objet d’appel.

Selon M. Coulibaly les résultats du Conseil d’Etat et ceux de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) sont pratiquement les mêmes.

Résultats Définitifs des élections municipales partielles/Répartition des sièges

Alliance pour la Démocratie et la Fédération/Rassemblement Démocratique Africain (ADF-RDA) : 12

Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) :66

La Convergence des Masses Populaires (CMP) : 2

L’AUTRE Burkina/PSR: 4

Mouvement du Peuple et le Progrès (MPP) : 463

Nouvelle alliance du Faso  (NAFA) : 22

Nouveau Temps pour la Démocratie (NTD) : 67

Organisation pour le Développement et le Travail (ODT) : 9

Parti pour la renaissance nationale (PAREN) : 16

Parti pour la Cohésion Nationale (PCN) : 1

Parti pour la démocratie et le socialisme/Parti des bâtisseurs (PDS/METBA) : 2

Union pour la renaissance/Parti sankariste (UNIR/PS) : 30

Union pour le Progrès et le Changement (UPC) : 120

Résultats au niveau national_2017

Résultats par commune_2017

Résultats Secteurs Villages_2017

Suite au recensement général des élections municipales partielles et complémentaires, le Conseil d’Etat a formulé des suggestions, notamment « la nécessité d’une formation suffisante de tous les intervenants, dans la conduite adéquate des opérations électorales dans les bureaux de votes : respect du secret du vote, établissement des procès-verbaux et feuilles de dépouillement, etc ».

Egalement, il recommande « un éclairage adéquat pour tous les bureaux de vote, particulièrement pour les opérations de dépouillement, une formation à la technique de vote initiée à l’attention de tous les électeurs, une harmonisation entre les articles 243 et 244, afin de mieux revoir les conditions d’éligibilité des magistrats et des personnels des corps para militaires et des délais de recours par la relecture des articles 98 et 262 du Code électoral et une prise en compte dans le budget des guides pour les coordonnateurs et les délégués du Conseil d’Etat ».

Daouda ZONGO

Laisser un commentaire