Accueil Communiqué de presse Kristalina Georgieva, directrice générale de la Banque mondiale, exercera les fonctions de...

Kristalina Georgieva, directrice générale de la Banque mondiale, exercera les fonctions de présidente par intérim à compter du 1er février

1047
0

Le président du Groupe de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, a annoncé aujourd’hui qu’il quitterait son poste après plus de six années d’un mandat durant lequel les actionnaires de l’institution ont fermement soutenu de nombreuses initiatives visant à permettre au Groupe de continuer à exercer un solide leadership au sein de la communauté du développement international.

« Ce fut pour moi un grand honneur de présider cette remarquable institution composée de personnes passionnément dévouées à la réalisation de la mission visant à mettre fin à l’extrême pauvreté de notre vivant », déclare M. Kim« Le travail du Groupe de la Banque mondiale est plus important aujourd’hui que jamais, car les attentes des populations pauvres augmentent partout dans le monde tandis que des problèmes tels que le changement climatique, les pandémies, la famine et la crise des réfugiés ne cessent de gagner en ampleur et en complexité. Ce fut pour moi un grand privilège d’occuper les fonctions de président et de contribuer à positionner l’institution au cœur même de ces défis ».

Sous l’impulsion de Jim Yong Kim et avec l’appui des 189 pays membres du Groupe de la Banque mondiale, l’institution a fixé deux objectifs en 2012 : mettre fin à l’extrême pauvreté à l’horizon 2030 et promouvoir une prospérité partagée en axant l’action sur les 40 % les plus pauvres de la population des pays en développement. Aujourd’hui, ces objectifs guident et éclairent le travail quotidien de l’institution à travers le monde.

De surcroît, les actionnaires ont fermement soutenu des mesures destinées à encore mieux positionner le Groupe de la Banque mondiale pour répondre aux besoins de développement de ses clients :

  • L’IDA — fonds de la Banque mondiale pour les pays les plus pauvres — a réalisé successivement deux reconstitutions record de ses ressources qui lui ont permis d’accroître son action dans les zones confrontées à des situations de fragilité, de conflit et de violence.
  • En avril 2018, les Gouverneurs du Groupe de la Banque mondiale ont massivement approuvé une augmentation de capital historique de 13 milliards de dollars au profit de la BIRD et d’IFC, qui permettra au Groupe d’aider les pays à atteindre leurs objectifs de développement tout en faisant face à des crises telles que le changement climatique, les pandémies, les situations de fragilité et le sous-investissement dans le capital humain à l’échelle mondiale.

Au cours des quelque six dernières années, les institutions du Groupe de la Banque mondiale ont accordé des financements à des niveaux jamais observés jusqu’alors en dehors des crises financières.

Conscient de la capacité des marchés financiers à transformer le financement du développement, le Groupe de la Banque mondiale a créé durant la présidence de M. Kim plusieurs instruments financiers innovants, dont des mécanismes destinés à répondre aux besoins en infrastructure, à prévenir les pandémies et à venir en aide aux millions d’êtres humains contraints de quitter leur domicile par les chocs climatiques, les conflits et la violence. La Banque collabore en outre avec l’Organisation des Nations Unies et des sociétés technologiques de premier plan à la mise en œuvre du Mécanisme de lutte contre la famine pour déceler plus tôt les signes avant-coureurs de famines et prévenir ainsi ces fléaux avant qu’ils ne sévissent.

Durant son mandat, le président Kim a insisté sur le fait que le financement de l’infrastructure était l’un des plus grands besoins des pays en développement. Il a donc poussé le Groupe de la Banque mondiale à optimiser le financement du développement en travaillant avec un nouveau cadre de partenaires du secteur privé déterminés à construire dans ces pays des infrastructures durables et intelligentes sur le plan climatique.

Dans ce contexte, M. Kim a annoncé qu’il entrera au service d’une société privée immédiatement après avoir quitté le Groupe de la Banque mondiale et concentrera ses efforts sur l’accroissement des investissements d’infrastructure dans les pays en développement. De plus amples informations seront fournies prochainement sur ces nouvelles fonctions.

Outre ses projets d’activités d’investissement en infrastructures, Jim Yong Kim a annoncé qu’il rejoindrait le conseil d’administration de Partners In Health (PIH), organisation qu’il a cofondée il y a plus de 30 ans.

« Je me réjouis à la perspective de travailler à nouveau avec mes amis et collègues de longue date chez PIH sur diverses questions touchant à la santé et l’éducation dans le monde. Je continuerai aussi ma collaboration avec Brown University comme administrateur fiduciaire de l’institution et je me réjouis à la pensée d’occuper le poste de Senior Fellow à l’Institut Watson des affaires internationales et publiques de Brown ».

Kristalina Georgieva, directrice générale de la Banque mondiale, exercera les fonctions de présidente par intérim à compter du 1er février.

Laisser un commentaire