Accueil A la une Le Cardinal Philippe Ouédraogo appelle à intensifier la prière pour le Burkina

Le Cardinal Philippe Ouédraogo appelle à intensifier la prière pour le Burkina

Ceci est un appel du Cardinal Philippe Ouédraogo à intensifier la prière pour le Burkina Faso.

« Chers, frères et sœurs en Christ, au début de ce mois d’octobre, mois missionnaire ; les OPM nous propose de méditer sur le thème suivant : <vous serez mes témoins> (Ac 1,8). Mais comment témoigner de l’amour et de la miséricorde de Dieu dans un pays, confronté au terrorisme meurtrier qui endeuille au quotidien des hommes et des femmes victimes directes ou collatérales de cette violence injuste et inutile ?

Face à ces défis du terrorisme et de l’instabilité politique l’Eglise qui est étroitement liée au monde et a son histoire ne peut qu’être signe et témoin de solidarité en promouvant un monde d’amour et de fraternité.

Notre kalachnikov de riposte, c’est la prière. C’est dire donc que nous devons intensifier notre prière en ce mois d’octobre en faveur de la paix, la paix dans notre pays et partout dans le monde.

Pour ce faire, mettons un zèle particulier à participer aux célébrations eucharistiques. Car la messe comme le dit le concile Vatican II est la source et le sommet de toute la vie chrétienne (LG 11). En effet la Sainte Eucharistie contient tous les trésors spirituels de l’Eglise, c’est à dire le Christ lui-même.

C’est pourquoi je recommande fortement de conclure chacune de nos célébrations eucharistiques par :
– Un Pater
– Un Ave Maria
– Un gloire au Père…
– La prière pour le Burkina ou la prière à Saint Joseph ou la prière pour le Cardinal Paul Z.

En outre, j’encourage aussi les prières dévotionnelles comme: L’Adoration Eucharistique, le Rosaire, les Neuvaines, les prières des saints… qui trouvent tous leur source dans le Saint Sacrifice de la messe. Ensemble prions pour toutes les victimes des attaques terroristes, pour les familles endeuillées et pour la conversion de ceux qui font mourir.

Daigne le Seigneur, par l’intercession de la Bienheureuse Vierge Marie et de Saint Joseph protecteur de l’Eglise Universelle, nous obtenir d’être des témoins authentiques de l’Evangile et donner la Paix et la stabilité à notre cher patrie le Burkina Faso, de nouveau éprouvé par un coup d’état militaire.

« Duc in Altum : Unis dans l’Amour, annonçons Jésus-Christ » n°160 octobre 2022 »

Laisser un commentaire