Accueil Economie Le froid, un élément important dans le secteur de l’économie

Le froid, un élément important dans le secteur de l’économie

746
0

Le froid au-delà de l’usage domestique, représente un enjeu économique à l’échelle mondiale et de développement pour les pays du Sud, selon des associations œuvrant dans le domaine, lors d’une conférence de presse, ce lundi 24 juin 2019, à Ouagadougou, à l’occasion de la Journée mondiale du froid (JMF).

L’Association des professionnels du froid et de la climatisation (APFC) et celle des ingénieurs et techniciens frigoristes du Burkina (AITFB) et l’entreprise New cold system qui ont tenu à célébrer la Journée mondiale du froid au Burkina, ont rencontré la presse pour parler de l’importance du froid dans le développement économique.

«L’importance du froid n’est plus à démontrer dans la bataille du développement», a affirmé Elie Ouédraogo président de l’APFC, pour qui «une chaine du froid efficace permet d’augmenter la durée de vie des produits agricoles entre leur récolte et leur consommation en évitant les pertes mais aussi de rapprocher les distances entre les lieux de production et de consommation, de manière à rendre économiquement viables des filières de production».

Il permet aussi de rendre possible «les quatre dimensions de la sécurité alimentaire : la disponibilité alimentaire, l’accès à la nourriture, la stabilité de l’approvisionnement, l’utilisation d’aliments sûrs et sains», selon les conférenciers.

Le secteur du froid intervient également dans celui de la santé. A ce niveau, il permet de conserver les médicaments et autres produits de soins, ont-ils indiqué, notant que pour ce qui est du domaine de la télécommunication, «la qualité des services de communication dépend de la conservation à bonne température des équipements».

La Journée mondiale du froid qui sera célébrée le 26 juin 2019, sous le thème : «Le froid pour le développement socio-économique de l’Afrique», vise à sensibiliser, à faire connaitre ce qu’est le froid et à «mobiliser tous les pouvoirs publics dans la promotion d’une politique du froid, et aussi les consommateurs dans l’utilisation rationnelle de l’énergie dans le but de lutter contre le réchauffement climatique».

Cette journée qui sera célébrée à Ouagadougou au Burkina, verra la participation des acteurs de la Côte d’Ivoire, du Nigéria, Niger, Togo et RD-Congo, notamment, a déclaré Elie Ouédraogo.

Les activités prévues au cours de cette journée, sont entre autres, une exposition d’équipements du froid, séance de sensibilisation, un panel sur le froid au Burkina et une nuit du frigoriste.

En marge de la célébration de la Journée mondiale du froid au Burkina, un cross populaire a été organisé le samedi 22 juin dernier.

Par Daouda ZONGO    

Laisser un commentaire