Accueil Monde Les brèves de ce mardi 10 octobre 2017

Les brèves de ce mardi 10 octobre 2017

344
0
SHARE

Ces brèves sont une rétrospection de quelques faits de l’actualité de ce mardi 10 octobre. Il s’agit du Togo où l’opposition n’entend pas s’arrêter dans sa lutte pour l’alternance et annonce des marches pour le 18 octobre prochain, le Mali où la rentrée des classes a du plomb dans l’aile dans le Nord, du Niger où plusieurs travailleurs sont sous la menace de licenciement pour des raisons de trésoreries et des États-Unis où Trump une fois encore se trompe sur le climat.

Togo: L’opposition compte sur elle-même

La crise politique qui secoue le Togo depuis fin août est encore béante car l’opposition togolaise prévoit des manifestations à travers tout le Togo les jours à venir puisqu’elle tient à arracher des réformes institutionnelles, la limitation des mandats présidentiels et le départ du président Gnassingbé. L’organisation internationale de la francophonie (L’OIF) s’est proposée pour être médiateur dans cette crise mais l’opposition qui craignant de se faire duper refuse de rencontrer la mission de l’OIF et projette une marche pour le mercredi 18 octobre prochain. Elle récuse par ailleurs l’idée de référendum émise par la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO).


Mali: Au nord, la rentrée des classes est hypothéquée

Au Mali, c’est cette semaine que les écoles ont rouverts leur porte pour la rentrée scolaire 2017-2018. La menace djihadiste pèse toujours sur le bon déroulement des activités accademiques vu que les djihadistes s’en prennent à la culture occidentale dont l’école est le symbole le plus fort. Selon RFI, près de 500 établissements situés pour la plus part dans le Nord Mali ne peuvent toujours pas ouvrir leurs portes à cause de l’insécurité relative au phénomène djihadiste.


Niger: L’emploi de centaine de travailleurs d’Areva menacé

Areva, le groupe nucléaire français prévoit des licenciements en 2018 de plusieurs centaines de salariés dans une de ses filiales au Niger (La Somaïr). D’après l’organisation, ce licenciement serait lié à des soucis de trésorerie crées par la conjoncture économique. «Les conditions du marché sont très difficiles et les prix de l’uranium très bas, à 20 dollars la livre. Somaïr doit adapter son organisation industrielle et ajuster ses effectifs », a confié à RFI le service de presse d’Areva au Niger.


États-Unis: Donald Trump s’acharne contre l’environnement

Citant le chef de l’Agence américaine de protection de l’Environnement Scott Pruitt, RFI a fait savoir ce jour que l’administration Trump cherche, à travers une proposition de loi qui sera introduite ce mardi au congrès, à abroger la mesure phare de l’ex-président Barack Obama sur le climat le Clean Power Plan. Pour rappel, le Clean Power Plan (plan pour une énergie propre), a pour but de booster la transition énergétique, de contraindre les centrales thermiques à des réductions de leurs émissions de  gaz à effet de serre de 32% d’ici 2030 par rapport à 2005.

Joseph AKOUTOU (Stagiaire)

Laisser un commentaire