Accueil Monde Les brèves du mercredi 16 août

Les brèves du mercredi 16 août

Ceci est un ensemble de brèves des informations qui constituent l’actualité du mercredi 16 août. Les faits sont entre autres l’attaque perpétrée à Ouagadougou, le chef de l’opposition zambienne qui échappe à la peine capitale, la première dame du Zimbabwe au milieu d’un scandale en Afrique du Sud et le bras de fer au sujet du nucléaire qui opposait Kim Jong-Un à Donald Trump.
Burkina Faso : Gestion de l’attaque terroriste du café Istanbul
Les parents des victimes de l’attaque terroriste du café Istanbul ont tenu une rencontre ce 15 août à Ouagadougou avec une délégation gouvernementale conduite par monsieur Simon Compaoré, ministre en charge de la sécurité et la commission de gestion de l’attaque terroriste en vue de faire le point de l’attaque et recueillir les préoccupations des parents des victimes.Une cérémonie d’hommage aux victimes est en vue d’après le ministre de la sécurité. Le bilan de l’attaque fait état de 18 morts de 10 nationalités, 22 blessés et 40 otages libérés.

Zambie : le chef de l’opposition échappe à la peine capitale et retrouve les délices de la liberté
Des poursuites pour trahison étaient lancées en avril contre le chef de l’opposition zambienne Hakainde Hichilema. Rapporté par l’AFP, d’après un  tweet du Parti uni pour le développement national (UPND),  la justice zambienne a ordonné ce mercredi sa remise en liberté ainsi que l’abandon des charges. En rappel,  Hakainde Hichilema était incarcéré depuis cinq mois maintenant pour avoir gêné le passage du convoi du président zambien Edgar Lungu, dont il conteste depuis un an la réélection.

Afrique du sud : La première dame du Zimbabwe à l’origine d’un scandale
Selon la police sud-africaine qui s’est confié à l’AFP ce  mercredi, Grace Mugabe,  épouse du président du Zimbaoué Robert Mugabé en déplacement pour des raisons médicales est accusée d’avoir violenté Gabriella Engels, une mannequine de 20 ans qui partageait le même hôtel qu’elle dans un somptueux quartier de Johannesburg. Selon la victime son agresseur l’a frappé à plusieurs reprises au visage avec une prise, a  rapporté le site d’information News24. La jeune femme a porté plainte et les enquêtes sont en cours en vue d’établir les faits.

Corée du nord : Le bras de fer au sujet du nucléaire qui opposait Kim Jong-Un à Donald Trump s’estompe
Le leader nord-coréen Kim Jong-Un avait le projet de tirer des missiles près du territoire américain de Guam mais s’est enfin ravisé.  Le président américain Donald Trump a twitté ce mercredi à propos de cette décision qu’il a qualifié de « sage et raisonnée » et d’ajouter que « L’alternative aurait été à la fois catastrophique et inacceptable! ». En rappel, Donald Trump avait eu une réaction sulfureuse et avait promis « le feu comme jamais il n’y en a pas eu », au régime de Kim Jong-Un  au cas où la Corée mettait à exécution son projet balistique.
Joseph Akoutou, (Stagiaire)

Laisser un commentaire